Connectez-vous S'inscrire






Finance éthique

Le premier indice boursier de l’alimentation halal lancé en Malaisie

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mardi 5 Avril 2011

La semaine du halal en Malaisie démarre fort. A l’occasion du World Halal Forum 2011 qui a débuté lundi 4 avril à Kuala Lumpur, un indice boursier uniquement dédié à l’industrie agro-alimentaire halal a été lancé. Tel un mastodonte, la Malaisie s’impose définitivement comme le leader de ce marché, qui s’imbrique davantage dans la finance islamique.



Kuala Lumpur est devenu en très peu de temps la capitale emblématique de l'industrie du Halal
Kuala Lumpur est devenu en très peu de temps la capitale emblématique de l'industrie du Halal
L’alimentation halal a désormais son propre indice boursier. Répondant du nom de SAMI (Placements sur les marchés socialement acceptable ou Socially Acceptably Market Investments) Halal Food Index et SAMI Halal Participation Index, ces indices ont été lancées lundi 4 avril à l’occasion de la 6e édition du World Halal Forum (WHF).

Initié par Thomson Reuters, le groupe spécialisé dans la finance détenant l'agence de presse Reuters, et IdealRatings, un des principaux fournisseurs mondiaux d’informations financières, le SAMI Halal Food Index comprend 274 entreprises cotées issus, pour le moment, des pays à majorité musulmane avec une capitalisation boursière totale de plus de 110 milliards de dollars.

L’Arabie saoudite, la Turquie, l'Indonésie ou encore le Nigeria sont représentés mais ne font guère le poids face à la Malaisie. Près d’un tiers des sociétés membres de l’indice - 95 pour être exact - sont malaisiennes et leur capitalisation boursière s'élève à hauteur de 53 milliards de dollars.

La croissance du halal dope les marchés financiers

« L'industrie alimentaire mondiale halal, estimé à 661 milliards de dollars et forte d’une croissance de 20 % par an, est complètement sous-desservies et a besoin d'outils pour soutenir la croissance actuelle », a affirmé Rushdi Siddiqui, directeur général du pôle finance islamique chez Thomson Reuters au WHF. L’indice SAMI permettra ainsi de fournir une plate-forme pour les investisseurs à la recherche d’opportunités d'investissement éthiques et sharia-compatible, a ajouté M. Siddiqui à la presse locale.

Parmi les compagnies, on compte le géant Nestlé. Six secteurs sont représentés dans l’indice : la restauration, les boissons sans alcool, la pêche, l’élevage, la transformation alimentaire et la grande distribution.

La Malaisie prend le leadership mondial du halal

Le choix du WHF n’est pas hasardeux. Ce Salon international du halal est l’un des plus connus des professionnels au monde. Pour accroitre sa notoriété, il se couple cette année avec le MIHAS (Malaysia International Halal Showcase), dont la 8e édition se déroulera cette année du 6 au 9 avril dans le cadre de la semaine du halal dans la capitale malaisienne.

Le lancement de l’indice renforce le statut de Kuala Lumpur comme l’un des centres mondiaux de la finance islamique. Il intervient quelques semaines après le lancement, mi-février, du « Stoxx Europe Islamic Index », un indice boursier islamique qui permet de mesurer les performances d’une sélection de valeurs parmi celles composant le Stoxx Europe 600 et respectant les règles de la charia.

Mais selon M. Siddiqui, qui compare volontiers finance islamique et l’industrie de l’agro-alimentaire halal à des « jumeaux séparés à la naissance », les indices boursiers sharia-compatibles existants jusqu’à présent ne prennent pas assez en compte l’industrie agro-alimentaire halal alors même que sa croissance en fait pâlir plus d’un, à commencer par le secteur agro-alimentaire conventionnel.

Lui-même a fait ce constat avec l'indice islamique du Dow Jones, qu'il a contribué à créer en 1999. « La liquidité (la finance islamique, ndlr) est à la recherche de l’opportunité », a affirmé le directeur. Le nouveau venu dans les marchés financiers permettra de mieux faire converger ces deux secteurs.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu