Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le FN gagne du terrain dans le cœur des Français

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 13 Février 2014



TNS Sofres a publié, mercredi 1 février, son baromètre 2014 sur l’image du Front national. Il ressort des résultats de ce sondage effectué auprès de 1 021 personnes entre le 30 janvier et le 3 février pour Le Monde, France Info et Canal+, que les Français sont de plus en plus nombreux à être d’accord avec les idées de ce parti d’extrême droite.

« C'est la première fois en 30 ans que ce baromètre existe que 34 % des Français admettent soutenir les idées du Front national », a souligné Emmanuel Rivière, directeur de l'unité opinion de TNS-Sofres. A titre de comparaison, ce niveau d'adhésion atteignait 32 % en 2013. L’idée que les valeurs traditionnelles ne sont pas assez défendues, que la justice n’est pas assez sévère avec les petits délinquants, qu’il faut donner plus de pouvoir à la police ou encore qu’il y a trop d’immigrés en France et que l’on accorde trop de droits à l’islam et aux musulmans sont les idées qui sont partagées par plus de 50 % des sondés.

A l’inverse, 59 % ne sont pas d’accord avec les thèses du FN. 50 % estiment encore que le parti représente un danger contre 43 % qui n’affiche aucune méfiance vis-à-vis de ce parti. Par ailleurs, peu de sondés adhèrent aux solutions proposées par le FN : seuls 14 % adhèrent à ses constats et ses solutions contre 43 %. 35 %, adhèrent aux constats sans être d'accord avec les solutions proposées par le parti dirigé par Marine le Pen.

Cette dernière « bénéficie d'une image personnelle assez bonne, mais pour autant contrastée », note TNS-Sofres. 81 % des sondés la trouvent volontaire. Pour une majorité, elle est également capable de prendre des décisions (68 %), capable de rassembler au-delà de son camp (58 %) et comprend bien les problèmes des Français (56 %). En revanche, ils sont nombreux à penser qu’elle n’a pas de nouvelles idées pour résoudre les problèmes de la France (49 %), qu’elle n’est pas chaleureuse et sympathique (51 %) et qu’elle n'inspire ni confiance ni honnêteté (52 %).

Mais la fille de Jean-Marie Le Pen a réussi auprès d'une partie de l'opinion à dédiaboliser le FN et à le rendre plus fréquentable que par le passé. Ainsi, « 46 % des sondés la voient aujourd'hui comme la représentante d'une droite patriote attachée aux valeurs traditionnelles (+10 % depuis 2010), 43 % comme la représentante d'une extrême droite nationaliste et xénophobe », fait remarquer l’institut de sondage.

Cet engouement pour le FN pourrait se faire sentir aux élections municipales qui auront lieu en mars prochain. 31% des personnes du panel font part de leur intention de voter à l’avenir pour ce parti.

Lire aussi :
37 % des Français approuvent les idées du FN
Le Front national a-t-il changé ?
FN : l'injonction aux enfants d'immigrés de porter des prénoms « français »
Ils quittent le FN après avoir tenté l'expérience
La LICRA dévoile le vrai visage de Jean Marine Le Pen
Le FN n'est pas d’extrême droite pour Marine Le Pen





Loading












Recevez le meilleur de l'actu