Connectez-vous S'inscrire






Société

Le CCIF à l'assaut du Mont Blanc contre l'islamophobie

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Lundi 26 Août 2013

Alors que les actes antimusulmans explosent, le Collectif conte l'Islamophobie en France (CCIF) lance une action originale. Six militants pour la cause de l'association entament l'ascension du Mont Blanc lundi 26 août. Plus qu'un défi physique, ce sera pour eux l'occasion de dénoncer le climat d'islamophobie depuis le toit de l'Europe.



Le CCIF à l'assaut du Mont Blanc contre l'islamophobie
Lundi 26 août : c'est le top départ d'une aventure hors du commun pour six militants du Collectif conte l'Islamophobie en France (CCIF). Ces six hommes présentés comme « six hommes en colère » sur le site web de l'association partent avec un objectif bien défini : celui d'interpeller l'opinion publique sur le fléau de l'islamophobie qui gagne du terrain en France et en Europe.

Parmi ces aventuriers, on compte Marwan Muhammad, le porte-parole du CCIF. Il aura à ses côtés trois sportifs chevronnés : le journaliste Nadir Dendoune qui a gravi l'Everest, le plus haut sommet du monde en 2008 et dont il retrace l'aventure dans le livre Un tocard sur le toit du monde, Lakhal Kader, un éducateur sportif et champion de Jiu Jitsu, et Fahim Mehadjri, un acteur associatif habitué des challenges sportifs qui a notamment participé, en avril 2012, au marathon des sables, une course de 250 km dans le Sahara marocain. Nadir Okba, un journaliste reporter et Nabil Djedjik, un chef d'entreprise dans le secteur de la restauration et l'agroalimentaire, participeront également à ce périple à la fois sportif et militant.

La lutte contre l'islamophobie affichée sur le toit de l'Europe

Leur défi sportif est de taille. Ils devront gravir quelque 4 810 mètres d'altitude. Leur engagement militant devra les pousser à atteindre le sommet du Mont Blanc. Ils se sont d'ailleurs entraînés dans ce but. Au bout, ils pourront alors brandir une banderole portant un message contre l'islamophobie.

L'idée : « s’élever pour mieux dénoncer le climat de discrimination ambiant. S'élever pour mieux s'indigner contre l'intolérance, la violence et la haine qui gangrènent notre société », indique le CCIF. Le but est d'« interpeller l'opinion publique sur ce qu'il se passe en France » avec la montée des actes islamophobes, nous explique Babacar Sene, le chargé de communication du CCIF. L'image de la lutte contre l'islamophobie sur le plus haut sommet d'Europe occidentale est « symbolique », note-t-il.

Un projet européen à venir

Cette action est aussi une forme de « lancement du projet européen que le CCIF va mener avec des organisations européennes », fait savoir M. Sene. Car, après l'ascension du Mont Blanc, le CCIF, qui a marqué l'année 2012 avec sa campagne d'affichage Nous sommes (aussi) la Nation, ne compte pas s'arrêter là.

Cette mobilisation avec des acteurs européens permettra notamment de « recenser les actes islamophobes » à l'échelle européenne. Une initiative « inédite » selon le chargé de communication du CCIF.

Cette union paraît d'une grande utilité alors que toute l'Europe est confronté à une montée de la xénophobie . Des pays ne manquent d'ailleurs pas d'initiatives intéressantes pour dénoncer les actes islamophobes comme la Suède où, dans un élan de solidarité, des milliers de personnes ont posté des photos d'elles portant le voile après l'agression violente d'une femme voilée.

En France, si de telles actions sont « plus difficiles » à mettre en place par manque de coordination, le CCIF espère marquer les esprits. Les actes islamophobes ont bondi de 57,4 % en 2012 selon le dernier rapport de l'association.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu