Connectez-vous S'inscrire






Religions

La date de l'Aïd al-Adha 2017 annoncée en France sous le signe de la solidarité pour les réfugiés

Rédigé par | Mercredi 23 Août 2017

Quand aura lieu l'Aïd al-Adha (Aïd el-Kébir) ? La date est désormais fixée, le mois de Dhul-Hijjah ayant commencé mercredi 23 août. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) lance à cette occasion un appel à la solidarité à l'égard des réfugiés, soutenu par l'Eglise catholique.



La date de l'Aïd al-Adha 2017 annoncée en France sous le signe de la solidarité pour les réfugiés
Le mois de Dhul-Hijjah 1438 ayant débuté mercredi 23 août, l’Aïd al-Adha (ou Aïd el-Kébir) aura lieu cette année vendredi 1er septembre, annonce le Conseil français du culte musulman (CFCM) et les principales organisations musulmanes de France. La fête du sacrifice, fixée au 10e jour du mois islamique durant lequel le grand pèlerinage à La Mecque (Hajj) est organisé, a lieu au lendemain du grand rassemblement des pèlerins sur le Mont Arafat. Ce jour, qui correspond au jeudi 31 août, est fortement recommandé de jeûner dans la tradition prophétique.

Le CFCM appelle les musulmans de France « à partager ce grand moment de fraternité et de solidarité avec l’ensemble de la communauté nationale » mais également « à inviter les réfugiés (…) afin de soulager leur souffrance ». Cet appel fait écho au message du Pape François rendu public lundi 21 août, en prévision de la prochaine Journée mondiale du migrant et du réfugié fixée le 14 janvier 2018 où le souverain pontife évoque quatre actions en leur faveur à mettre en oeuvre : « accueillir, protéger, promouvoir et intégrer ».

« Partage, fraternité et solidarité sont d’autant plus nécessaires que des événements douloureux liés à un terrorisme aveugle viennent de marquer la vie des uns et des autres dans le monde, en particulier en Espagne, en France, en Finlande, en Russie et en Irak », fait part le Service national des relations avec les musulmans (SNRM).

Le sacrifice par délégation « autorisé de façon unanime »

Le CFCM, aujourd’hui présidé par Ahmet Ogras, rappelle que le sacrifice par délégation est « autorisé de façon unanime » et « largement pratiqué par les pèlerins le jour de l’Aïd al-Adha ». Même son de cloche pour l’Union des mosquées de France (UMF), qui indique que « la délégation pourrait être donnée à des ONG humanitaires reconnues pour ce service ».

Pour ceux qui souhaitent néanmoins maintenir la tradition du sacrifice, « l'acte sacrificiel peut intervenir indifféremment sur les trois jours de l'Aïd El Adha, c'est à dire entre le 1er septembre 2017 à l'issue de la grande prière et le 3 septembre 2017 au coucher du soleil » en raison de l’insuffisance des abattoirs en France, rappelle l’UMF. Un guide pratique pour améliorer les conditions d'organisation de l'Aïd al-Adha a été publié en 2016 par les pouvoirs publics.

Lire aussi :
Aïd al-Adha : un guide pratique pour améliorer les conditions d'organisation de la fête
Abattage pour l’Aïd el-Kébir : les 10 conditions de réussite de l’organisation
Aïd el-Kébir : les musulmans de France, entre sacrifice chez soi et don ailleurs
Le mois de Dhul-Hijjah, ses mérites dans l'action
L'annonce de l'Aïd al-Adha, un monopole saoudien ?


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur



Loading












Recevez le meilleur de l'actu