Connectez-vous S'inscrire






Livres

La CIA et la torture

Reçu à Saphirnews

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 7 Mai 2015



Présentation de l'éditeur

Après les attentats du 11 septembre, l’administration Bush déclare une guerre totale au terrorisme, « par tous les moyens ». Au cœur du dispositif : la CIA. L’Agence s’arroge des pouvoirs inconnus jusque-là, même au plus fort de la Guerre froide.

S’estimant au-dessus de tout contrôle, elle capture, séquestre et torture des suspects, au nom de la recherche d’informations. En 2009, le Sénat américain décide d’enquêter sur ses méthodes.

Après des mois de lutte d’influence, le rapport a enfin été déclassifié et rendu public en décembre 2014. Le voici. Il renferme le pire et le meilleur des États-Unis. Le pire : la torture et les criminels de bureau ; le meilleur : les moyens d’enquêtes dévolus aux parlementaires et la publication de ce rapport.

C’est la première fois que la pratique de la torture d’État est racontée et analysée avec une telle précision. Conclusion implacable : la torture est aussi délétère qu’inefficace.

Les auteurs de la préface, John R. MacArthur, directeur de la revue Harper’s, et Scott Horton, avocat, journaliste et spécialiste des droits de l’homme, ont été les premiers à s’opposer à la croisade de George W. Bush en Irak et à la manipulation de l’opinion dans la « guerre contre le terrorisme ». Ils nous aident à comprendre la dérive sécuritaire américaine.

Ce rapport est un avertissement pour les démocraties victimes du terrorisme.
La CIA et la torture

Dianne Feinstein, La CIA et la torture. Le rapport de la Commission sénatoriale américaine sur les méthodes de détention et d’interrogatoire de la CIA, préface de John R. MacArthur et Scott Horton, traduit de l’anglais (États-Unis) par Maxime Berrée, Laurent Bury, Carole Coen, Alexandra Forterre de Monicault, Dominique Haas, Éd. Les Arènes, février 2015, 592 p., 24,90 €.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu