Connectez-vous S'inscrire






Religions

L'Institut français de civilisation musulmane, du rêve devenu réalité à Lyon

Rédigé par Samba Doucouré | Mercredi 23 Novembre 2016

Jeudi 24 novembre est un grand jour pour la Grande Mosquée de Lyon. En présence de représentants des autorités locales et nationales, celle-ci célèbre la pose de la première pierre de l'Institut français de civilisation musulmane (IFCM), inaugurant ainsi les travaux d'un espace culturel attendu à Lyon.



L'Institut français de civilisation musulmane, du rêve devenu réalité à Lyon
La ville de Lyon célèbre en grande pompe la pose de la première pierre du futur Institut français de civilisation musulmane jeudi 24 novembre. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve fera le déplacement pour l’occasion. Il sera accueilli par le sénateur-maire Gérard Collomb qui s’est fortement impliqué pour que le projet aboutisse ainsi que par Michel Delpuech, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’initiative est portée par la direction de la Grande Mosquée de Lyon qui a relancé l’idée en 2004. Douze ans plus tard, l’IFCM est désormais une réalité et devrait ouvrir ses portes au printemps 2018. La bâtisse de 2 500 m2 contiendra une salle de conférence, un espace d’exposition, une médiathèque et des salles de cours.

« Mieux faire connaître à tous les cultures de l’islam »

Kamel Kabtane, recteur de la Grande mosquée de Lyon, insiste sur le « projet strictement culturel » du lieu. « Ce ne sera pas une maison des musulmans pour les musulmans », assure-t-il. Les manifestations culturelles permettront de « mieux faire connaître à tous les cultures de l’islam », résume-t-il. L’IFCM se revendique du modèle des centres culturels juifs et chrétiens tels que l’Espace Hillel inauguré en 2008 ou l’Espace culturel du christianisme qui a ouvert ses portes en 2014 à Lyon.

Le financement de l’IFCM a nécessité un investissement de 2,5 millions d’euros de la part de la Grande Mosquée de Lyon, sur les 6,6 millions nécessaires. La métropole lyonnaise dont Gérard Collomb assure la présidence a participé à hauteur d’un million. La ville de Lyon et l’Etat ont également donné chacun un million. Le conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, chapeauté par Laurent Wauquiez a en revanche refusé d’accorder le million d’euros promis par la précédente majorité. La direction de la Grande Mosquée de Lyon va donc devoir trouver le million d’euros supplémentaire, peut-être à l'étranger. Ou qui sait, auprès de la future Fondation pour l'islam de France dont Kamel Kabtane a intégré le conseil d'administration.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu