Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : le cas de Sirine tranché dans trois semaines

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 17 Mai 2013



Le sort de Sirine devait être statué lors d’une commission rectorale qui s’est tenue jeudi 16 mai. Finalement, cette instance devrait rendre sa décision dans trois semaines, nous apprend sa mère vendredi 17 mai. « Nous devrions recevoir un courrier recommandé d’ici trois semaines », précise-t-elle.

Sa fille de 15 ans avait été virée de son collège à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne) pour avoir porté un bandeau et une longue jupe. Le conseil de discipline avait décidé de son renvoi le 5 avril dernier car il avait été jugé que sa tenue était islamique et donc contraire à la loi de 2004 interdisant le port de signes religieux ostentatoires dans les établissements scolaires publiques.

Pourtant, le bandeau que portait Sirine au sein du collège laissait voir sa chevelure et le port d’une jupe longue est loin d’être un style vestimentaire religieux. Face à cette injustice, Sirine et sa mère, épaulées par le Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF), ont décidé de saisir la commission rectorale pour faire annuler la décision du conseil de discipline.

Avant son renvoi, la jeune fille avait déjà subi une grave atteinte à son droit à l’éducation. Dès qu’elle a commencé à porter sa tenue litigieuse, au mois de décembre 2012, la direction du collège a procédé à sa mise à l’écart. Elle fut contrainte durant quatre mois à rester en salle de permanence loin des autres élèves.

Si la commission rectorale tranche en sa faveur, ce sera surtout une victoire de principe car Sirine, accueillie dans un autre collège, ne réintégrera pas l'établissement qui l’a humilié.

Lire aussi :
Virée du collège pour une jupe : les dérives de la loi de 2004
La France taclée pour sa laïcité agressive contre l'islam
Signes religieux à l’école : une campagne d'opinion pour remuer la France ?
Discrimination : son foulard l'empêche d'entrer dans l'école de son fils




Loading












Recevez le meilleur de l'actu