Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : à Manchester, un chirurgien et imam poignardé à l'entrée d'une mosquée

Rédigé par Imane Youssfi | Jeudi 28 Septembre 2017



Nasser Kurdy ©Twitter Key 103 News
Nasser Kurdy ©Twitter Key 103 News
Quatre mois après l'attentat perpétré au Manchester Arena lors du concert d'Ariana Grande, un chirurgien qui était venu en aide aux victimes a été la cible d'une attaque au couteau à la sortie du Centre islamique d'Altrincham, à Hales, situé dans le Grand Manchester.

Nasser Kurdy, chirurgien d'origine syro-jordanienne, a été poignardé au cou dimanche 24 septembre avant d'être emmené à l'hôpital pour un traitement, là où il travaille comme chirurgien orthopédiste.

La victime a été marqué d'une blessure de trois centimètres à l'arrière de son cou. « Dieu a été miséricordieux envers moi (...). Un nerf, une artère, une veine, la gorge aurait pu être touché. Le cou est le lien entre le corps et la tête, mais heureusement seul le muscle a été touché » a-t-il expliqué à The Independent.

Ce père de famille âgé de 58 ans, qui est aussi imam à la mosquée d'Altrincham, a raconté avoir ressenti une douleur et, en se retournant, affirme avoir vu un homme avec « un regard menaçant ». La police a procédé à deux arrestations et a conclu qu'il s'agissait d'un crime de haine.

Nasser Kurdy a pardonné à son agresseur

Nasser Kurdy ignore pourquoi l'auteur de l'agression s'en est pris à lui, mais qu'il a « sans aucun doute » été agressé parce qu'il entrait dans la mosquée.

« Il n'est pas représentatif des valeurs que soutient ce pays. Je n'ai absolument aucune colère ou haine ni rien de négatif envers lui. (...) Je lui ai totalement pardonné », affirme le médecin, qui ajoute que son agresseur « pourrait être une personne marginalisée dans sa propre communauté ».

Il s'est tout de même dit préoccupé par la montée d'actes islamophobes plus violents que par le passé, effrayant toujours plus les fidèles du Centre islamique d'Altrincham qui a déjà été la cible de diverses dégradations à caractère raciste.

« Nous sommes choqués de l'agression d'un éminent chirurgien musulman à l'extérieur de la mosquée d'Altrincham dans ce que la police du Grand Manchester a qualifié de crime de haine. Nous sommes soulagés d'entendre que les blessures de la victime ne sont pas critiques à l'heure actuelle. Nos prières vont vers la victime, sa famille et la communauté locale » a déclaré dimanche Harun Khan, secrétaire général du Conseil des musulmans de Grande-Bretagne (MCB). Il a appelé le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur à mettre en œuvre rapidement un plan d'action gouvernement contre la haine.

Lire aussi :
Attentat de Manchester : les réactions des musulmans de Grande-Bretagne
Manchester : malgré l'islamophobie, l'élan de solidarité des musulmans se poursuit
Après l'attentat de Manchester, une mosquée victime d'un incendie criminel





Loading












Recevez le meilleur de l'actu