Connectez-vous S'inscrire






Economie

Islamic Fashion Fair 2013 : la mode islamique a le vent en poupe

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Mercredi 5 Juin 2013

L’Indonésie, le plus grand pays musulman du monde veut s’imposer comme le centre de la mode musulmane. Du 30 mai au 2 juin, la capitale accueillait la Jakarta Indonesia Islamic Fashion Fair 2013 (IIFF). Lors de ce rendez-vous de la mode islamique, des collections originales, hautes en couleur mais avec une pudeur imposée, ont été présentées au public.



Islamic Fashion Fair 2013 : la mode islamique a le vent en poupe
Plus de 180 marques de vêtements indonésiennes et étrangères étaient présentes au Jakarta Indonesia Islamic Fashion Fair 2013 (IIFF), qui s’est tenu, du 30 mai au 2 juin, dans la capitale indonésienne.

De nombreux stylistes ont pu présenter leur collection sur les podiums. Couleurs vives et tissus fluides, longues jupes en cuir, chapeaux et turbans colorés : l’IIFF n’a rien à envier aux Fashion Week de Londres, de Paris ou de New York. Le style se veut moderne, tout en respectant les règles vestimentaires islamiques, qui imposent à la femme musulmane de rester pudique et de couvrir ses cheveux.

Une industrie estimée à 96 milliards de dollars

La « mode musulmane est toujours considérée comme conservatrice », a noté Abel Haraba, un styliste qui a présenté ses vêtements à la Fashion Fair. Mais « je suis en train de changer cette image en créant un design attrayant et en faisant que celles qui portent mes créations soient encore plus belles », dit-il à l’Associated Press.

Sur le site d’information indonésien The Jakarta Globe, Ratna Dewi Purnamasari l’auteur d’un billet sur le phénomène de la mode musulmane fait savoir que la styliste Dian Pelangi estime qu’en créant des modèles amusants et colorés pour les femmes musulmanes ces dernières se sentent aussi encouragées à porter le hijab.

Mais cette industrie de la mode islamique répond surtout à une demande des femmes voilées. Ces dernières années, elle a connu une forte croissance. De célèbres créateurs comme Valentino, Elie Saab, et Hussein Chalayan s’inspirent d’ailleurs de la culture du Moyen-Orient dans leurs créations. Ces inspirations leur permettent de toucher les femmes musulmanes. Ce créneau est d’autant plus tentant que la nouvelle génération de femmes musulmanes assume sa foi et son identité religieuse, remarque la blogueuse du Jakarta Globe.

Jakarta, capitale de la mode musulmane en 2020

Aujourd’hui, l'industrie mondiale de la mode musulmane est estimée à 96 milliards de dollars (74 milliards d’euros) et croît rapidement. Elle est largement dynamisée par l’Indonésie. Le pays a d’ailleurs fait le pari de devenir, d’ici à 2020, la capitale mondiale de la mode et souhaite ainsi s’aligner aux côtés de Paris, Londres et Milan, réputés dans le domaine de la haute couture. Des campagnes d’entrepreneuriat soutenues par les organisations musulmanes, qui ont compris le pouvoir des femmes dans le business, y contribuent largement.

« En tant que pays comptant la plus grande population musulmane du monde, l'Indonésie a une responsabilité en particulier concernant les femmes musulmanes. La façon dont elles s’habillent comme musulmanes est un processus dynamique, expérimental, qui passe par la couleur, le design et le tissu et qui implique une harmonie compliquée de la mode et de la foi », lit-on sur The Jakarta Globe.

Cette alliance doit être réussie pour ne pas voir le voile perdre de son sens spirituel.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu