Connectez-vous S'inscrire






Monde

L'Indonésie, la Mecque de la beauté musulmane

Une alternative musulmane à Miss Univers

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 19 Septembre 2011

L'Indonésie souhaite une alternative musulmane à Miss Univers et compte organiser un concours en 2012 réunissant des jeunes femmes voilées d'une cinquantaine de pays ayant un important bagage intellectuel et sachant lire le Coran en arabe. Un concours qui sera calqué sur celui qui existe à présent au niveau national et qui vient tout juste de s'achever.



La Miss Musulmane 2011 en Indonésie (au centre) a remporté le concours le 12 septembre dernier.
La Miss Musulmane 2011 en Indonésie (au centre) a remporté le concours le 12 septembre dernier.
Miss Univers Musulmane, un mythe ? Non, cela pourrait bien exister l'an prochain. C'est le souhait émis par la Indonesia Islamic Fashion Consortium (IIFC), créée en juillet 2010 sous la bénédiction du gouvernement pour faire de l'Indonésie la capitale de la mode islamique. Un concours national de beauté, réservé aux jeunes Indonésiennes voilées âgées de 18 à 24 ans, dont la taille minimum requise est de 1,65 mètre, a d'ailleurs été organisé pour la première fois en ce mois de septembre à Jakarta par l'IIFC.

Mais plus que des beautés physiques, les jeunes filles, dont les corps devaient être entièrement couverts à l’exception des mains et du visage, devaient, entre autres, pouvoir réciter des pans entiers du Coran en arabe, faire ou avoir fait des études et maîtriser une langue étrangère autre que l’arabe. Pour éviter que des femmes se présentent au concours avec des voiles de circonstance, vérification est faite pour voir si elles le portaient depuis longtemps.

L'Indonésie, la Qibla de la mode musulmane

«C'est le premier concours islamique de beauté en ligne dans le monde », a déclaré à la presse indonésienne Shanty Eka, directrice de l'IIFC et organisatrice de l’évènement. Il assure avoir reçu plus de 1700 candidatures des quatre coins du pays en août. « Les gagnantes seront des icônes de la mode et de la beauté pour les jeunes musulmanes en Indonésie », a-t-elle indiqué.

La lauréate de la finale, qui a réuni 10 prétendantes les 11 et 12 septembre, est Dika Restiyani, une chef d'entreprise très impliquée dans des associations caritatives en faveur des enfants des rues et qui fait des fréquents allers-retours vers Singapour où elle continue ses études. Une visite de cette nouvelle Miss est prévue à Paris en décembre prochain à l'occasion du Salon international du monde musulman, au Bourget.

Comme toute Miss qui se respecte, Dika Restiyani a reçu de nombreux cadeaux dont un ordinateur portable, une robe de designer et un ensemble de produits cosmétiques mais aussi... un compte épargne qui lui permettra de mettre de l'argent de côté pour le grand pèlerinage à La Mecque.

Le concours de Miss Univers Musulmane voulue par l'IIFC sera calqué sur le concours indonésien. L'organisation compte ainsi inviter 57 pays à y participer l'an prochain. « C'est pourquoi le pays devrait être la Mecque de la beauté et de la mode musulmane dans le monde », a déclaré Mme Eka Shanty.

L'événement devrait ainsi attirer l'attention du monde musulman sur l’Indonésie, qui compte la plus grande population musulmane de la planète. Il pourrait aussi bien faire de l'ombre au concours traditionnel de Miss Indonesie, remporté cette année par Nadine Alexandra, une jeune actrice de 20 ans qui a récemment participé à Miss Univers. A chacun sa définition de la beauté.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu