Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Etats-Unis : un leader juif prêt à se déclarer musulman contre le fichage

Rédigé par Saphirnews | Lundi 21 Novembre 2016



Jonathan Greenblatt, président de l'ADL.
Jonathan Greenblatt, président de l'ADL.
Jonathan Greenblatt, président de l’organisation juive américaine Anti-Defamation League (Ligue anti-diffamation, ADL) a fait savoir, vendredi 18 novembre, qu’il se déclarerait musulman si l’administration Trump mettait en place un fichage des musulmans à travers les Etats-Unis.

« Je m'inscrirai comme musulman si Trump crée une base de données, en raison de ma foi juive, en raison de mon engagement envers nos valeurs américaines fondamentales, parce que je veux que ce pays soit aussi grand qu'il l'a toujours été », a-t-il déclaré à l’AFP, appelant les Américains qui le souhaitent à en faire de même en signe de solidarité.

Durant sa campagne présidentielle, Donald Trump a multiplié les propositions de mesures islamophobes. En novembre 2015, lorsqu’un journaliste de MSNBC lui a demandé s’il était prêt à ordonner la mise en place d’un « système de base de données pour suivre les musulman dans ce pays », le milliardaire excentrique a répondu : « Oh, absolument, je mettrais certainement ça en place ». Désormais élu, le doute plane sur la sincérité de Donald Trump et sa volonté réelle d’appliquer certaines des promesses. Jason Miller, son directeur de communication, affirme que « le président élu Trump n'a jamais plaidé pour un registre ou un système qui piste les individus en se basant sur leur religion, et sous-entendre le contraire est totalement faux».

A ce stade, rien n'est sûr mais les musulmans s'en inquiètent vivement. « En tant que communauté juive, nous savons ce qui se passe » avec ce type de mesures, estime Jonathan Greenblatt. « Nous avons des souvenirs douloureux de l'époque où nous étions identifiés, enregistrés et étiquetés ».





Loading














Recevez le meilleur de l'actu