Connectez-vous S'inscrire






Religions

Elections du CFCM : la victoire contestée du RMF

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 10 Juin 2013

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a organisé le scrutin, samedi 8 juin, en vue de renouveler ses instances dirigeantes et ce, malgré le retrait de dernière minute de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF). Le Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du Maroc, a raflé une très large majorité de sièges au conseil d'administration, loin derrière la Grande Mosquée de Paris, qui devrait tout de même assuré la présidence dès le 23 juin.



Elections du CFCM : la victoire contestée du RMF
Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a procédé, samedi 8 juin, au renouvellement de ses instances dirigeantes, tant au niveau régional qu'au niveau national, et ce, malgré les nombreux appels au boycott et le retrait de dernière minute de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), désormais dirigée par Amar Lasfar.

Ces élections ont mobilisé, selon le CFCM, 3 460 délégués, eux-mêmes désignés par 901 mosquées affiliées aux différentes composantes de l’institution. Elles ont enregistré un taux de participation de 77 %, soit 2 664 votants, pour élire les élus au conseil d’administration (CA) du CFCM ainsi que les instances des Conseils régionaux du culte musulman (CRCM).

Le RMF renforcé par des élections contestées

Avec 25 membres élus au CA, le Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du Maroc, a raflé une très large majorité des sièges, loin derrière la Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP), proche de l’Algérie, avec ses 8 sièges. La direction du CFCM devrait cependant revenir à la FNGMP dans un premier temps. Le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF) arrive en troisième position avec 6 sièges au CA. L’UOIF est créditée de deux sièges, malgré son absence aux élections.

« La répartition des voix suivant les différentes composantes sera, cette année, indicative et doit être nuancée compte tenu des nombreuses listes communes constituées dans les régions », ajoute le CFCM dans son communiqué. « Ces administrateurs ainsi élus, auxquels s’ajouteront les administrateurs désignés par les fédérations et les Grandes Mosquées ayant participé aux élections (…) se réuniront en conseil d’administration le 23 juin 2013 prochain pour élire le bureau exécutif du CFCM pour le mandat 2013-2019 ».

Les nouveaux élus sont en effet élus pour six ans, en accord avec les nouveaux statuts adoptés en février. Les nombreux opposants au CFCM ne vont cependant pas manquer de dénoncer l’illégitimité du nouveau bureau.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu