Connectez-vous S'inscrire






Société

Des prières œcuméniques post-attentats organisées dans les mosquées

Rédigé par La Rédaction | Lundi 23 Novembre 2015



Des rassemblements œcuméniques ont été organisés dans de nombreuses mosquées après les attentats du 13 novembre, comme ici à Châteauroux (Indre).
Des rassemblements œcuméniques ont été organisés dans de nombreuses mosquées après les attentats du 13 novembre, comme ici à Châteauroux (Indre).
Le prêche du vendredi 20 novembre a été consacré dans toutes les mosquées de France aux attentats du 13 novembre. Une occasion supplémentaire de répéter haut et fort leur rejet absolu du terrorisme, condamné de tous temps par les musulmans de France et d’ailleurs.

De très nombreuses mosquées ont aussi organisé ces derniers jours des prières œcuméniques avec des responsables locaux de diverses convictions afin de marquer l’unité interreligieuse face à la barbarie ainsi que leur solidarité avec les victimes et leurs familles.

A Châteauroux, dans l’Indre, entre 200 et 300 personnes de toute confession se sont rendues à la mosquée Al Mouhssinine (les bienfaiteurs) samedi 21 novembre pour un temps de recueillement interconvictionnel de prières, à l’initiative de l’Association cultuelle et culturelle des Marocains de l’Indre et du Service pour les relations avec l’islam (SRI) du diocèse de Bourges, nous a-t-on informé.

Un beau moment de communion capté par le journal local La Nouvelle République (plus bas), qui s’est terminé par une minute de silence lors de laquelle les personnes se tenaient main dans la main. Une initiative similaire, réunissant croyants et athées, plus tôt dans la semaine, à la mosquée de Pau (Pyrénées-Atlantique). Elle a réuni, mardi 17 novembre, des centaines de personnes dans son édifice, au point où celui-ci n'a pas pu accueillir tout le monde.

Plus au nord, à Bordeaux, c'est une marche interreligieuse à laquelle la mosquée dans laquelle officie le recteur Tareq Oubrou a participé. Après la prière du vendredi, près de 2 000 personnes ont marché à travers la ville au départ de la mosquée jusqu'à la mairie, en passant par l'église et la synagogue. Le même jour, à la mosquée Assalam de Nantes, les représentants de neuf cultes se sont retrouvés pour délivrer un message commun : « La haine ne passera pas par nous. »

La liste n'est ici pas exhaustive. Plusieurs mosquées ont organisé une prière en faveur des victimes des attentats aux lendemains du 13 novembre comme la Grande Mosquée Mohammed VI à Saint-Etienne ou la Grande Mosquée de Lyon, Des lieux de culte d'autres confessions et des associations ont tout aussi fait des rassemblements œcuméniques d'hommages aux victimes.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu