Connectez-vous



Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com


Sur le vif

Coup de tonnerre sur le CFCM : la Grande Mosquée de Paris quitte sa direction

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 12 Juillet 2012

           


Nouveau couac au sein du Conseil français du culte musulman (CFCM). La Grande Mosquée de Paris (GMP) a annoncé quitter le bureau exécutif de l’instance représentative du culte musulman mercredi 11 juillet.
Pendant que le CFCM est régulièrement miné par les querelles internes, cette annonce soudaine a pourtant surpris son monde, d’autant plus qu’elle intervient alors que le CFCM compte se réformer.

Les deux représentants de la GMP (sur 15 membres) ne siégeront donc plus au sein du bureau exécutif du CFCM.
« Les graves dysfonctionnements du CFCM et sa gouvernance autocratique qui a tenté de minorer la surface et l’influence de la Grande Mosquée de Paris» sont à l’origine de cette démission, explique dans un communiqué Dalil Boubakeur, le recteur de la GMP.

« Je regrette ces termes qui ne sont en rien conformes à la réalité », a répondu Mohammed Moussaoui, le président du CFCM à l’AFP. « Choqué » par ces accusations, il a dit attendre la prochaine réunion du bureau exécutif, le 19 juillet, pour discuter avec ses différentes composantes de cette démission.
« Preuve que je n’agis pas en autocrate », a-t-il lancé.

Depuis sa création en 2003, par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, le CFCM a bien dû mal à s’imposer comme une instance représentative pour les musulmans de France opposés aux ingérences du ministère de l’Intérieur et des Cultes dans les affaires du CFCM.
Et les tensions permanentes entre les différentes fédérations qui la composent n’arrangent rien. Le Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du Maroc dont est issu le président du CFCM M. Moussaoui, est ainsi constamment en concurrence avec la GMP, qui est, elle, associée à l’Algérie. Aujourd’hui, la rupture est consommée.

En juin 2011, l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) avait déjà claqué la porte du bureau exécutif du CFCM après les dernières élections de l’instance qu’elle avait boycottées. La GMP aussi les avaient boycottées, avant de faire volte-face et de réintégrer le CFCM.
M. Boubakeur fut même désigné président d’honneur du CFCM

Depuis, le CFCM préparait une réforme profonde de son institution en concertation avec « l’ensemble des composantes de l’islam de France ».
Ce ne sera visiblement pas le cas.

Lire aussi :
CFCM : « l'ensemble » des composantes de l’islam de France associées à la réforme des statuts
Des Assises de l'Islam de France pour discuter de l’avenir du CFCM : vraiment ?
CFCM, la réforme chimérique
CFCM : Moussaoui réélu, Boubakeur honoré, l’UOIF absente
Des Assises de l'Islam de France pour discuter de l’avenir du CFCM : vraiment ?
L’UOIF et la Grande Mosquée de Paris affichent leur union pour réformer le CFCM
Après la Légion d'honneur, le CFCM de Moussaoui toujours en quête de légitimité





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.
Loading







L'actu vue par Yace