Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss

Points de vue

CFCM, la réforme chimérique

Par Amara Bamba

Rédigé par Amara Bamba | Jeudi 7 Juin 2012

           


Ils veulent réformer leur CFCM (Conseil français du culte musulman). De quoi pouffer de rire ! Car, avec le temps, ce Conseil chargé du culte musulman en France apparaît comme un rejeton de la médiacratie sarkozyste. Indolents ou incapables, ses dirigeants pataugent dans la choucroute depuis huit ans. Maintenant, ils nous croient crétins : ils parlent de réformer le CFCM.

Réformer est un mot qui convient à ceux qui savent entreprendre et innover. Dans la bouche des engourdis du CFCM, ce mot est une chimère. Ceux qui ont scindé la FNMF (Fédération nationale des musulmans de France) pour lancer le RMF (Rassemblement des musulmans de France) sont incapables de réformer. Autrement, c'est la FNMF qu'ils auraient réformée. Ils l'ont abandonnée pour créer une fédération sans âme ni atout autre que la marocanité qui caractérise ses dirigeants. Avec ce machin électoral made in Rabat, ils ont capturé le CFCM à Paris. Et, soyons honnêtes, le RMF n'a aucune raison de laisser sa place à ses concurrents.

Ceux qui dirigent l'UOIF (Union des organisations islamiques de France) ignorent ce qu'est une réforme. S'ils pouvaient réformer, ils auraient commencé par l'UOIF. Ils ont choisi le sarkozysme pour embrumer leur réputation de Frères musulmans. Et quand la banlieue brûlait en 2005, ils se sont aliénés dans une fatwa inique au secours de Mufti Sarkozy. Certes, par le CFCM, l'UOIF a chèrement payé son OPA sur l'islam de France. Et elle serait bête de gaspiller ses gains.

La GMP (Grande Mosquée de Paris) fut, autrefois, notre fierté comme porte-parole de tous les musulmans de France. Nous nous tournions vers elle, elle se tournait vers Alger, ses salons. « L'islam des banlieues, l'islam des excités », expliquera M. Boubakeur. En deux mandats successifs, il présida le CFCM. S'il savait réformer comme il sait parler aux journalistes, il aurait réformé le CFCM. La GMP souffre désormais du « syndrome du deuxième de la classe ». Le deuxième de la classe aime que le premier soit malade pour devenir premier à sa place. Reconquérir son prestige est une psychose de la GMP. Et au vu de ses atouts, elle a de bonnes raisons de se battre.

Quand GMP, UOIF ou RMF parlent donc de réformer le CFCM, ils se fourvoient ou ils blaguent. Il est difficile d'apprécier cet humour quand on connaît la courbe de l'islamophobie en France. Agresser un citoyen à cause de sa foi musulmane est chose devenue banale dans notre pays. Or, lorsque la racaille politique lepénise la question du halal, que l'on tire à la kalachnikov sur une boucherie musulmane, que des tags nazis fleurissent sur les mosquées, que des contraventions anti-niqab souillent les caisses de l'État, que des papys sont tabassés, au petit matin, sur le chemin de la mosquée, le CFCM réagit par un communiqué. Que faire d'autre ? Ils l'ignorent, c'est sûr.

Pour réformer ce CFCM, nos leaders doivent apprendre l'action publique en France. Se dépouiller de leurs complexes. Dépasser leurs intérêts mesquins qu'ils pensaient protéger en taillant le CFCM sur mesure, un chasuble pour les mosquées et leurs fédérations. Exclu la jeunesse, la mixité, les voix de l'islam vivant... hors des mosquées ! Dans ce continuum colonial, ils se passent de Larbi Kechat, de Bétoule Fekkar-Lambiotte et de Dhaou Meskine. C'est un islam de France sans Éric Geoffroy, sans Dounia Bouzar, sans Tariq Ramadan, sans Abdennour Bidar, ni Abdelaziz Chambi, ni Farid Abdelkrim, ni même Mamadou Daffé ou Cheikh Zakaria Seddiki... Bref, un CFCM sans pensée de France, sinon de bigoteries puériles qui finissent par agacer. L'islam de France mérite mieux !

Réformer ce CFCM ? Non : il faut le refonder. C'est à ses fondations qu'il a mal. Un coup de peinture sur ses murs ne suffit pas. Il faut arrêter de travestir les mosquées en QG de campagne, d'encourager les mosquées-cathédrales, de jurer par les petits fours de l'Élysée et les makrout du bled. Il faut en tomber les murs de ce CFCM pour laisser souffler l'islam de France, qui, on le sait, à moins d'être hypocrite, se vit dans les mosquées et hors des mosquées. C'est alors que les pères fondateurs auront fait œuvre utile et qu'ils trouveront grâce à nos yeux.






Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Abba Dada le 07/06/2012 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam,

Je vous trouve bien dur avec vos frères M. Amara Bamba. Certes, il y a beaucoup à dire à propos du CFCM car tout le monde peut se tromper mais les ridiculiser comme vous l'avez fait alors qu'ils n'avaient pas le choix du destin même de ce CFCM est inacceptable.

Vous savez très bien que le CFCM est mort né et que sa création a été pour la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007 qui pensait que ça pouvait l'aider le jour des élections, mais il s'est rendu compte que les musulmans ne faisaient pas son affaire.

Le CFCM n'a jamais été géré par ces composantes que vous critiquez durement, il a toujours fait l'objet d'une gestion du bureau du culte qui avait le dernier mot dans tout même dans la désignation de son président.

Réformer ou refonder, l'essentiel est que l'intention est là pour changer les choses. D'ailleurs, avez vous pris la peine de contacter ceux que vous décriez pour leur demander le sens de cette réforme avant de les descendre? Il me semble que c'est la première chose à faire - pour un journaliste qui se respecte - au lieux de nous jeter vos jugements à la figure comme des vérités incontestables!
Avez vous demandé si la réforme dont ils parlent ne répond pas à ce que vous avez aimé rappeler notamment le fait que le nouveau CFCM doit accueillir tout le monde sans exception?
Je trouve que vous êtes dur dans vos jugements et je pense qu'il faut que vous soyez plus positif dans votre approche car, pour une fois qu'on parle de réforme, il me semble importa...  

2.Posté par mounir le 07/06/2012 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SALAM
l'auteur a une analyse mesquin de la situation, quand il parle par exemple de la fatwa de l'UOIF lors des évennements de la BANLIEU, c'était une fatwa cohérente et nécessaire dans la responsabilité:
lorsqu'ALLAH LE TRS HAUT a inocenter le juif du vol en devoilant le vrai coupable qui était un musulman, ceci n'était pas pour servir la communauté juive mais la justice,
Donc, l'auteur aussi avec son analyse, il est dans une fatwa, pour argumenter sa propore vision, il fait de la selection
le moufti ne regarde pas les intérêts de tels ou tels, il se prononce sur la vérité dont il est convaincu, cet auteur, s'il a un mimum de resposabilité de ce qu'il écrit, il doit nous dire ce qu'il le génait dans cette fatwa. l'UOIF a montré sa vrai capacité de dire oui quand il faut et non quand il le faut, SAKOSY a fait des bonnes choses et des mauvaises, il a à un moment donné, encouragé avec ses positions la construction des mosquées, l'obtention des permis de construire...à ce moment la l'UOIF avait tout à fait le droit de dire merci à celui qui fait de telles choses, mais l'UOIF a su aussi dire non lorsque SARKOSY a changé de CAP.
le musulman doit être juste, et ce n'est pas parce qu'on la haine de qualqu'un qu'il faut être injuste dans nos jugements et avoir la memoire sélective.

l'UOIF a dejà fait des fatwa, contre la voloté de SAKOZY, le port du foulard par exemple ET SUR LA LOI DE 15MARS,....donc, dir que l'UOIF s'est rallié à SARKOSY est une analyse infondé qui montre que l'auteu...  

3.Posté par Alioun le 08/08/2012 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je rentre de vacances et j'avais raté cet article. Je dis bravo bravo à Amara Bamba. Il y a au moins des gens musulmans pour dire ce qu'on pense. Je ne savais pas que RMF était créé à partir de fnmf et je leur faisait un peu confiance peut-être parceque je sais que l'islam marocain a sa place ici aussi. Pour la réforme, elle est indispensable et je suis d'accord avec vous parce c'est de la poudre aux yeux sauf s'il y a comme il dit UNE REFONDATION pour repartir avec de nouvelles bases et de nouvelles personnes qui ont la capacité de vraiment s'occuper de nos problèmes et non les mêmes têtes qu'on voit tout le temps et qui n'ont plus rien à nous proposer. Je dis patientons et on verra ce qu'il y a dans la réforme si c'est bonnet blanc blanc bonnet alors ça ne servira à rien.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading



Inscription à la newsletter

En direct de Gaza. Suivez les principaux événements et réactions du jour

Depuis lundi 7 juillet, la bande de Gaza vit sous la peur constante des bombes israéliennes. En plein mois du Ramadan, l'heure est à l'urgence aussi bien humanitaire que politique. Les bilans humain et matériel s’alourdissent d'heure en heure à Gaza. Suivez ici l'évolution des événements à Gaza en temps réel. Retour sur les principaux faits de la semaine.











L'actu vue par Yace