Connectez-vous S'inscrire






Monde

Canada : Justin Trudeau élu, des musulmans conquis

Rédigé par Mérième Alaoui | Jeudi 22 Octobre 2015



Canada : Justin Trudeau élu, des musulmans conquis
Victoire éclatante de Justin Trudeau le 19 octobre. Le leader du Parti libéral canadien, fils de l’ancien Premier ministre Pierre-Elliott Trudeau, a remporté la majorité absolue des sièges de députés à la Chambre des communes.

Le nouveau Premier ministre de 43 ans met ainsi fin à plus de neuf années de domination des conservateurs (PCC) de Stephen Harper. Est-ce une bonne nouvelle pour les citoyens musulmans ?

Son prédécesseur avait quelque peu froissé les musulmans du pays par le débat sur l'interdiction du niqab, un projet sur lequel les conservateurs avaient misé pour se faire entendre. Ils s'étaient aussi sentis directement visés par la loi C-24 qui resserre les conditions d'admissibilité pour les demandeurs de citoyenneté. Elle autorise le retrait de la citoyenneté canadienne à ceux qui ont une double nationalité et seraient accusés de terrorisme, d'espionnage ou de haute trahison. Justin Trudeau s’est toujours présenté en opposition à la loi, en se posant contre une « citoyenneté à deux vitesses ».

En pleine campagne, fin août, lors de la 39e convention Jalsa Salana du Canada qui s’est tenue à Mississauga (Ontario), il a courtisé les musulmans. Lors d'une rencontre avec la communauté ahmadiyya, il a dénoncé le traitement réservé aux communautés ethniques en raison de leurs pratiques religieuses. « Les Canadiens ont été encouragés à douter des valeurs de chacun envers le Canada. Que certains étaient davantage Canadiens que d'autres. Je ne crois pas en ces idées qui nous divisent. Un Canadien est un Canadien », a-t-il affirmé.

Des voeux pour le nouvel an musulman

Il déclare vouloir défendre le droit de tous de « pratiquer leur religion et de participer pleinement à notre société, qu'ils portent un niqab, un hijab, un turban ou une kippa ». Justin Trudeau, en bon libéral, se dit pour l'autorisation du voile intégral dans les institutions publiques, pour éviter de « discriminer » davantage les femmes issues des minorités. Les conservateurs ont subi un revers début octobre lorsque la Cour Suprême a autorisé une musulmane à venir à une cérémonie officielle en niqab.

Quelques jours avant son élection, le 15 octobre, le leader du Parti libéral a publié un communiqué à l’attention des musulmans pour le nouvel an. « Alors que les familles, les amis et les membres de la communauté se réunissent pour se remémorer l’année qui vient de s’écouler et jeter un regard sur l’avenir, nous profitons de cette occasion pour reconnaître les nombreuses contributions importantes de la communauté musulmane au sein de la société canadienne », avait-il écrit. Un message qu'il a voulu en rappel « des valeurs et des droits canadiens, qui sont incarnés et protégés par la Charte canadienne des droits et libertés ».

Un mot aux musulmans à son discours de victoire

Le signal le plus fort lancé aux musulmans a été envoyé lors de son discours de victoire lundi soir à Montréal au Québec. Justin Trudeau a raconté sa rencontre avec une musulmane voilée lors d’un rassemblement à Sainte-Catherines. « Elle m'a remis sa fille en bas âge et elle a dit qu'elle a voté pour nous parce qu'elle veut que sa petite fille grandisse et fassent ses propres choix dans la vie et cela, le gouvernement ne peut pas (décider pour elle) », a-t-il fait part, repris dans les colonnes de Montréal Gazette

« A elle, je lui dis : vous et vos concitoyens avez choisi un nouveau gouvernement, un gouvernement qui croit profondément en la diversité de notre pays. (…) Nous croyons au plus profond de nos cœurs que la diversité de ce pays est une bénédiction qui nous a été léguée par les précédentes générations de Canadiens », lance-t-il. Des mots forts que les électeurs musulmans espèrent suivis d’effets concrets.

Lire aussi :
Québec : une motion contre l’islamophobie adoptée au Parlement
Une opération tous voilés pour aller voter au Québec

Canada : Confiance aveugle, une expérience sociale contre l'islamphobie (vidéo)
Au Canada, des musulmans à l'aide d'une église vandalisée
Au Canada, le Premier ministre accueille l’iftar dans sa résidence
Canada : radicalisé, un converti à l'islam ouvre le feu sur le Parlement
Canada : dégradations de mosquées en série




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu