Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Canada : les électeurs musulmans, au nombre record, convoités

Rédigé par La Rédaction | Lundi 29 Juin 2015



Canada : les électeurs musulmans, au nombre record, convoités
La drague des électeurs musulmans est lancée au Canada. Les citoyens du pays se préparent à voter pour les élections fédérales prévues en octobre prochain. Un scrutin qui pourrait changer la donne grâce à l'électorat musulman. Selon une étude, un nombre record de musulmans, soit un demi-million de personnes, pourra en effet participer au prochain scrutin. Un poids électoral non négligeable. C’est ainsi que du côté des fidèles, les imams des 21 mosquées se sont emparés du sujet et invitent, lors des prêches, leurs fidèles à voter pour ainsi ainsi peser de tout leur poids dans le sphère politique.

Du côté de la classe politique, on s’active aussi. Et on drague... Le Premier ministre et chef du Parti conservateur Stephen Harper a invité le 22 juin dernier des dirigeants musulmans à partager l’iftar, dans sa résidence officielle, une première historique.

Pourtant, les relations entre le pouvoir et les musulmans du pays sont tendues en raison, dernièrement, du projet de loi visant à interdire les visages voilés lors des cérémonies de citoyenneté. Ce même Stephen Harper a été vivement critiqué pour ne pas collaborer avec les musulmans aux lendemains des attaques terroristes contre le Parlement en octobre 2014.

Le potentiel de l'électorat musulman convoité

Mais la magie des listes électorales semble être à l’origine de ce revirement. Car si le taux de participations des électeurs musulmans est en moyenne plus bas que celui du reste de la population, il pourrait influencer les résultats si les musulmans décident de voter en masse. Les fidèles pourraient faire basculer les élections dans 23 circonscriptions, dont beaucoup font partie de la très convoitée région métropolitaine de Toronto. Seize de ces circonscriptions sont situées en Ontario, cinq au Québec et deux en Alberta.

A qui pourrait profiter ces voix ? Les sondages démontrent que les musulmans votent très peu pour les conservateurs. En 2011, une étude en ligne d’Ipsos Reid révélait que 46 % avaient voté pour les libéraux et 38 % pour les néo-démocrates. Les musulmans étant des électeurs comme les autres, ils seront surement attirés par les responsables qu'ils sentiront les plus proches de leurs préoccupations. Des politiciens conservateurs reconnaissent en off que leurs liens avec la communauté musulmane devront être resserrés avant le vote de cet automne... L'électoralisme devrait battre en plein lors des prochaines élections.

Lire aussi :
Au Canada, le Premier ministre accueille l’iftar dans sa résidence
Canada : face au terrorisme, les musulmans craignent la stigmatisation
Canada: l'énorme coup de pub d'un hôpital opposé à une charte anti-voile




Loading












Recevez le meilleur de l'actu