Connectez-vous S'inscrire






Economie

Avec le Brexit, la City exhorte le gouvernement à encourager la finance islamique

Rédigé par Linda Lefebvre | Mercredi 13 Septembre 2017



The Shard, anciennement The London Bridge Tower, est un gratte-ciel partiellement financé par le Qatar, avec des fonds charia-compatibles.
The Shard, anciennement The London Bridge Tower, est un gratte-ciel partiellement financé par le Qatar, avec des fonds charia-compatibles.
TheCityUK, lobby représentant les banques et institutions britanniques, vient de publier un rapport appelant le gouvernement à « s’assurer que la nouvelle législation post-Brexit n’ait pas d’implications sur la finance islamique », a indiqué au Telegraph Wayne Evans, conseiller en stratégie internationale au sein du lobby. Le rapport souligne en effet que les avoirs des entreprises offrant des services en finance islamique ont dépassé les 5 milliards de dollars en 2016.

« Londres est déjà le plus grand centre pour la finance islamique hors du monde musulman. (…) Je veux qu’elle soit, avec Dubaï et Kuala Lumpur, l’une des grandes capitales de la finance islamique dans le monde », avait lancé l’ancien Premier ministre Cameron en 2013, lors de la tenue du Forum islamique économique mondial (WIEF) dans la capitale britannique.

Une ambition que la métropole britannique entend bien poursuivre avec une vingtaine de banques, dont le quart entièrement islamiques, proposant des produits financiers spécifiques : prohibition de l’usure, de la spéculation ou encore de l’investissement dans les secteurs considérées comme illicites en islam (alcool, tabac, jeux, pornographie…).

Dans un contexte post-Brexit, « si nous avons davantage de marchés avec des pays non-européens et que nous l’encourageons, alors évidemment un fil charia-compatible à notre arc devient un avantage », conclut Wayne Evans.

Lire aussi :
Finance islamique : Al Rayan Bank affiche ses premiers bénéfices
La finance islamique tient Forum à Dubaï
10e WIEF : partenariats et développement social, clés de l'économie islamique




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading












Recevez le meilleur de l'actu