Connectez-vous S'inscrire






Economie

Avec Mozaik RH, EuropaCity s'engage sur une politique de recrutement dans les quartiers populaires

Rédigé par Imane Youssfi | Mardi 16 Mai 2017

Le projet de grande envergure EuropaCity a franchi un nouveau cap lundi 15 mai avec la signature d’un contrat en faveur d’une politique de recrutement des citoyens dits issus de la diversité avec le cabinet Mozaïk RH, à la pépinière d’entreprise de La Courneuve (Seine-saint-Denis). Les deux signataires mettront en œuvre la formation et l’embauche de personnes vivant dans les départements du Val d’Oise et de Seine-Saint-Denis. Le joueur de l’équipe de France de football Moussa Sissoko, présent, s’est associé au projet.



De gauche à droite : Benoit Chang, directeur général de la société Alliages & Territoires et maître d’ouvrage du projet EuropaCity, le footballeur Moussa Sissoko, et Saïd Hammouche, président de Mozaïk RH dans les locaux de l'agence Silicom à la Courneuve (Seine-saint-Denis).
De gauche à droite : Benoit Chang, directeur général de la société Alliages & Territoires et maître d’ouvrage du projet EuropaCity, le footballeur Moussa Sissoko, et Saïd Hammouche, président de Mozaïk RH dans les locaux de l'agence Silicom à la Courneuve (Seine-saint-Denis).
« C’est le plus grand projet privé depuis Disney ! » Le ton est donné par David Lebon, directeur du développement pour EuropaCity, venu présenter le projet qu’il conduit dans les locaux de l'agence Solicom à La Courneuve. Face à lui, un comité restreint était présent parmi lesquelles les salariés de l’entreprise de communication ainsi que Saïd Hammouche, président de Mozaïk RH, et le footballeur Moussa Sissoko, associé au projet EuropaCity.

Le nouveau quartier de loisir verra le jour en 2024 sur le triangle de Gonesse, dans le Val d’Oise, à proximité d’Aulnay-sous-Bois. Avec un investissement de 3,1 milliards d’euros, EuropaCity est un des projets emblématiques du Grand Paris porté par Alliages et Territoires, filiale d’Immochan (groupe Auchan). Le méga-complexe commercial accueillera sur 80 hectares un parc aquatique, un parc à thèmes, des espaces culturels, des restaurants et bien d’autres espaces dédiés aux loisirs et à la culture, tout cela à mi-chemin entre les aéroports de Roissy-Charles-de Gaulle et du Bourget, avec une future gare du Grand Paris pour y faciliter l’accès.

Les porteurs de projets s’exercent à mettre en place en amont son installation. Lundi 15 mai, il était question de valoriser la création d’emplois locaux. « C’est un projet qui, pour fonctionner, a besoin de plus de 10 000 personnes. Tout le monde s’accorde maintenant à peu près sur les chiffres de 10 000 emplois. C’est un nombre d’autant plus important quand on est à côté d’Aulnay-sous-Bois, Villiers-le-Bel, Blanc Mesnil, Sarcelles… dans des territoires où il y a des difficultés d’accès à l’emploi », explique Daniel Lebon. « L’enjeu, c'est d’urbaniser un territoire qui ne l’est pas encore entre le Val d’Oise et la Seine-Saint-Denis », a-t-il ajouté.

Avec « EuropaCity Compétences », lutter contre les discriminations sur l’ensemble du projet

A travers le dispositif « EuropaCity Compétences », l’objectif sera d’« allier partenaires privés et publics, parce qu'il est nécessaire que la puissance publique joue son rôle. On ne va pas la remplacer. On va plutôt essayer de lui amener du challenge, des compétences aussi un peu différentes pour construire ce dispositif partenarial qui doit amener à former, orienter et accueillir, dans les deux ans avant l’ouverture, plus de 3 000 personnes, 1 000 personnes par an ensuite, parce qu’il y aura du turn-over des emplois, qui vont être plus développés à l’intérieur d’EuropaCity », explique Daniel Lebon.

Benoit Chang, directeur général de la société Alliages & Territoires et maître d’ouvrage du projet EuropaCity, et Saïd Hammouche ont ainsi signé ce contrat qui aura deux vocations : proposer et coordonner des actions visant à promouvoir la diversité, garantir la lutte contre les discriminations sur l’ensemble du projet (communication, formation, mise aux normes des process recrutement et RH, mesure des risques, suivi et monitoring des actions) et assister Alliages et Territoires dans ses recrutements, en garantissant un sourcing diversifié et territorial.

Saïd Hammouche a mis sa pierre à l’édifice et se félicite de participer à ce projet : « La mise en place de ce dispositif "EuropaCity Compétences" va nous permettre de faire des choses qu’on sait déjà faire et va nous permettre d’innover en mettant en place des actions qui vont être à fort impact, qu’on ne connait peut-être pas encore et on se laisse le temps de construire ça .»

Moussa Sissoko, une forte image de marque associée à EuropaCity

Attentif depuis le début, Moussa Sissoko n’a pas caché sa fierté de cette collaboration, lui qui a grandit au quartier de la Rose des vents à Aulnay-sous-Bois. « Ça me touche parce que j’ai mes sœurs qui sont là-bas, j’ai mes frères, j’ai de la famille », déclare-t-il.

Emballé par le projet, notamment sur le plan de l’emploi et de la formation, ce footballeur de l'équipe de France, qui évolue en Premier League au poste de milieu de terrain à Tottenham Hotspur (Angleterre), a une pensée pour les habitants de ces quartiers de la banlieue nord de Paris. « Ils vont avoir la chance d’être suivis, d’être guidés, d’être encouragé, s’ils en ont envie de devenir des gens meilleurs et ça c’est une bonne chose par le passé beaucoup de chose ont été promis et rien n’a été fait », indique-t-il.

Les responsables du projet EuropaCity s’engagent à promouvoir des initiatives d’emploi au niveau local mais aussi à développer la création d'entreprise auprès des jeunes issus de territoires défavorisés. Ils parrainent ainsi la cinquième promotion des Déterminés, une association val d’oisienne qui a pour objectif la démocratisation de l’entrepreneuriat des jeunes, notamment dans les quartiers populaires. Moussa Sissoko, en tant qu'ambassadeur d'EuropaCity, leur a d’ailleurs rendu visite lundi 15 mai à La Défense, en signe de soutien au travail engagé par une jeunesse qui a soif de réussite.






Loading













Recevez le meilleur de l'actu