Connectez-vous S'inscrire






Arts & Scènes

Au Paris Jazz Festival, un week-end consacré à Bamako

Rédigé par Fatima Khaldi | Vendredi 10 Juillet 2015

Le Paris Jazz Festival se tiendra jusqu'au 26 juillet au Parc Floral, jardin botanique de Paris. Pour cette 22e édition, le festival met l’accent sur le jazz international grâce à un focus sur 7 capitales, de New York à Londres, de Stockholm à Rome sans oublier l’Afrique avec Bamako, ville où les griots modernes flirtent avec le blues pour donner naissance à un jazz toujours plus riche et plus coloré.



La violoniste Ylian Canizares salue un public enchanté. ©Robert Alcaraz
La violoniste Ylian Canizares salue un public enchanté. ©Robert Alcaraz
Créé en 1994 par le compositeur Franck Marshal et Olivier Bastardie, le Paris Jazz Festival est le première manifestation estivale dédiée au genre musical, avec plus de 110 000 spectateurs par an.

S'il a longtemps été question d’un « summer stage » avec des artistes américains dans le Central Park français, le festival a tenu à se recentrer sur le rayonnement du jazz français, tout en s’ouvrant davantage aux artistes d’horizons divers. C’est ainsi que nous retrouverons cette année, tout un week-end consacré à Bamako et à ses monstres sacrés du blues :

- Le guitariste et chanteur Boubacar Traoré, surnommé Kar Kar, symbole de l’indépendance malienne qui distille de sa voix puissante et chaude des émotions d’une saisissante simplicité et d'une incroyable justesse.

- Le guitariste et chanteur Habib Koité accompagné du chanteur et guitariste Eric Bibb. Quand un véritable griot moderne malien rencontre un grand bluesman américain, cela donne un album nommé Brothers in Bamako et une série de concerts qui célèbrent des valeurs telles la tolérance, l’écoute, et le dialogue.

- Le chanteur Aliou Touré, les guitaristes Oumar et Garba Touré, accompagnés du bassiste Nathanaël Dembele, un savant mélange de blues, de rock et de musiques traditionnelles d’Afrique de l’Ouest qui caractérise ces quatre enfants du Sahel malien qui a séduit Brian Eno et bien d'autres.

- Le joueur de Kora Chérif Soumano, accompagné du violoncelliste Eric Longsworth et du percussionniste David Mirandon. Une vraie rencontre des cultures pour nous offrir un voyage musical sans frontières.

En l’espace de quelques années, le Mali est devenu un centre musical de première importance où se jouent dans les studios et les clubs de Bamako cette musique du monde si touchante. Allez à la rencontre de la musique malienne et découvrez ses griots modernes, qu'on appelle aujourd'hui bluesmen ou jazzmen. Peu importe le nom finalement, si le blues est le cousin du jazz, la musique africaine, elle, en est la mère.

Paris Jazz Festival, jusqu'au 26 juillet
Week End Bamako : Samedi 11 et Dimanche 12 juillet 2015
Parc Floral, jardin botanique de Paris.
Entrée principale : Esplanade Saint-Louis devant le Château de Vincennes - Bois de Vincennes
Entrée Nymphéas : Avenue de la Pyramide.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu