Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Adecco Belgique : condamné à verser 25 000€ à SOS Racisme

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 15 Juin 2011



La société de travail intérimaire Adecco a été condamnée à verser 25 000€ de dommages et intérêts à l’association française SOS Racisme. Il s’agit de la plus lourde amende infligée à une entreprise européenne et à payer à une association antiraciste.

Cette décision du tribunal de première instance de Bruxelles concerne une mise en cause d’Adecco dans des pratiques illégales de discrimination à l’embauche.

Une source interne d’Adecco avait, en effet, alerté les associations sur un code utilisé par l’entreprise. Sous le label BBB (Blanc, Bleu, Belge), Adecco répertoriait tous ses clients qui refusaient de recruter des personnes d’origines étrangères. Les associations FGTB et Kifkif, également partie civile dans cette affaire, se verront verser un euro symbolique par Adecco.

Un cas de discrimination grave que SOS Racisme avait tenté d’envoyer devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Une demande rejetée car l’instruction du dossier avait été menée en français alors que le siège d’Adecco est situé dans la région flamande. Le dossier aurait donc du être traité en flamand.

C’est au civil que les associations ont fini par gagner. Adecco a déjà annoncé son intention d’aller au procès en appel.

Lire aussi :
Discriminations : Adecco condamnée en Belgique
Eric Zemmour devant les juges pour « discrimination raciale »
Le lieu de résidence : nouveau critère de discrimination
Discrimination : l'Oréal et Adecco jugés en appel




Loading












Recevez le meilleur de l'actu