Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une mosquée lyonnaise victime d’un incendie probablement criminel

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 9 Juin 2011



La mosquée de Tarare, en banlieue lyonnaise, a été incendiée dans la nuit de mardi à mercredi 8 juin, rapporte la presse locale. Les flammes ont été étouffées par les portes coupe-feu du lieu de culte. L’imam et son épouse, qui vivent au second étage de cet immeuble dont les planchers sont en bois, ainsi que les familles du bâtiment mitoyen ont échappé de peu à une tragédie.

Selon les premiers éléments, il s'agirait d'un incendie d'origine criminelle. Des traces d'essence ont été en effet retrouvées devant la porte d'entrée de la mosquée.

Des tags racistes avaient déjà été découverts sur les murs du bâtiment il y a quelques mois. « A l’époque, nous avions préféré étouffer l’affaire en effaçant ces inscriptions. On ne voulait surtout pas faire de polémique », se souvient Amar Bada, le président de l'association qui gère le lieu de culte. Cette fois, il ne compte pas fermer les yeux sur ce grave incident et a décidé de porter plainte.

Le sous-préfet de Villefranche, qui s'est rendu sur les lieux, a dénoncé un acte totalement inadmissible. Une enquête judiciaire est ouverte.

Lire aussi :
Racisme : les actes anti-musulmans et l’intolérance en progression en 2010
Cantonales : un candidat FN mis en cause pour des tags racistes
Islamophobie : une nouvelle profanation dans la mosquée de Roanne (Rhône-Alpes)
Rhône : une future mosquée incendiée et dégradée
Rhône : la mosquée de Bron dégradée




Loading












Recevez le meilleur de l'actu