Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Cantonales : un candidat FN mis en cause pour des tags racistes

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 16 Mars 2011



Plusieurs militants d'extrême droite ont été mis en cause dans une affaire de tags racistes, découvertes le 26 février dernier sur les murs du marché aux veaux de la ville ainsi qu’un restaurant kebab. Sur ces murs, étaient inscrits « Islam dehors » orné d’une croix celtique.

Sur les quatre suspects arrêtés, trois ont avoué leur délit à l’exception de Maxime Chaussat, qui n’est autre… qu’un candidat du Front national aux élections cantonales dans le Rhône à Saint-Laurent-de-Chamousset, rapporte Le Progrès. Une bien mauvaise publicité pour celui-ci qui le pousse à nier tout en bloc.

« Je suis présumé innocent jusqu’à preuve du contraire. J’étais sur place au moment des faits mais je n’ai rien fait. Je ne suis pas responsable de ce qui a été fait et je le prouverai. Pour moi, c’est une affaire nulle et non avenue. C’est un malentendu terrible, la justice n’aura pas de mal à le prouver », affirme le candidat, qui dit avoir distribué des tracts pour sa campagne au moment où les hommes qui l’accompagnaient taguaient les murs.

Le suspect présumé innocent ne semble n’avoir pas fait grand chose pour empêcher les tags. Il comparaîtra en mai prochain devant le tribunal correctionnel de Lyon pour « provocation à la haine raciale » et « dégradation en réunion sur des bâtiments publics ».

Lire aussi :
Le réveil de l’électorat musulman, en froid avec la droite
Les « Asisses de la haine » pour « casser du musulman » maintenues
La Mosquée de Strasbourg en vente sur Ebay, une provocation de l’extrême droite
Jean-Marie Le Pen relaxé pour ses affiches islamophobes
Interdit, l'apéro « Saucisson et pinard » est remisé au placard
Le FN et les Jeunes Identitaires, même combat
Grande Mosquée de Marseille : l'extrême droite condamnée par la justice
L’extrême droite s’invite aux rayons du halal




Loading












Recevez le meilleur de l'actu