Connectez-vous

Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com




Religions

Une fatwa de l’UOIF autorise les athlètes des JO à ne pas jeûner

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Jeudi 26 Juillet 2012

           

Entre 3 000 et 3 500 des 12 000 athlètes du monde entier qui vont participer aux jeux Olympiques de Londres sont musulmans. Quand certains ont décidé de jeûner durant la compétition, qui démarre vendredi 27 juillet, en plein mois du Ramadan, d’autres sportifs ne jeûneront pas se fiant à des avis religieux (fatwas) émis par les instances religieuses de leur pays. En France, la position du Dar al-fatwa de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) est la suivante : les sportifs se rendant aux JO de Londres peuvent être dispensés du jeûne car ils voyagent.



Une fatwa de l’UOIF autorise les athlètes des JO à ne pas jeûner
Il y a 6 ans, quand le Comité international olympique (CIO) avait fixé les dates des JO 2012 à Londres, la Commission islamique des droits de l’homme avait demandé à les décaler pour permettre aux musulmans de concourir hors période de jeûne et donc avec toutes leurs capacités physiques.
En vain, le CIO n’avait pas cédé, prétextant que la compétition internationale était une manifestation laïque.

Résultat : les JO qui se tiendront du 27 juillet au 12 août coïncident avec le Ramadan qui a débuté le 20 juillet dans la plupart des pays (le 21 dans d’autres pays comme au Maroc).

Les athlètes de confession musulmane ne peuvent donc se fier qu’à leur conscience et aux fatwas émises par les différentes instances religieuses de leur pays. Pour les soulager, plusieurs d’entre elles ont autorisé leurs athlètes à ne pas jeûner durant la compétition.

En voyage

En France, les athlètes qui se rendent à Londres pour participer aux JO sont considérés comme des voyageurs. Dans ce sens, il leur est permis de ne pas jeûner durant leur voyage indique le Dar al-fatwa de l’UOIF. En effet, dans l’islam, le voyage, la maladie ou la grossesse sont des raisons valables pour ne pas effectuer le jeûne pendant le Ramadan.

C’est aussi ce qu’a décidé le mufti algérien El-Cheikh Mohamed Cherif Kahar, président de la Commission des fatwas auprès du Haut Conseil islamique. Dans une fatwa, il autorise les sportifs algériens à ne pas jeûner durant les JO.
Leurs voisins, les athlètes marocains, sont également autorisés à ne pas jeûner durant la compétition internationale. Abdel Bari El-Zouzoumi a émis une fatwa dans ce sens tout comme le Conseil supérieur marocain des oulémas. Le ministère des Affaires islamiques s’en est fait le porte-parole en rappelant que le conseil de théologiens avait « été saisi par les sportifs marocains, notamment la sélection de cyclisme ».

Aux Emirats arabes unis (EAU), même position. Les athlètes pourront manger et boire durant leur voyage, suite à l’avis religieux d’Ahmed Hadad, un mufti de Dubaï.
Tous ces savants estiment que les sportifs qui concourent aux JO peuvent être considérés comme des voyageurs.

Rattrapage

A leur retour de voyage, ces sportifs de haut niveau devront rattraper les jours de jeûne qu’ils n’auront pas effectués. « Nos athlètes vont participer aux JO pour accroître le renom de notre pays, ils peuvent jeûner à leur retour en Malaisie », explique Harussani Zakaria, un mufti malaisien qui a autorisé les sportifs du pays à ne pas jeûner durant les JO.

C’est aussi la position du Conseil supérieur marocain des oulémas, qui invite les 72 sportifs marocains à rattraper leurs jours non respectés après la compétition.

S’ils se retrouvent dans l’incapacité de jeûner par la suite, ils pourront s’acquitter d’une compensation en nourrissant un pauvre par jour manqué.

Le sport : pas une excuse valable

Mais attention à ne pas généraliser cette règle. Si un athlète des JO est autorisé à manger durant le Ramadan, c’est parce qu’il voyage et non pas parce qu’il pratique un sport en pleine compétition, insiste le Dar al-fatwa de l’UOIF.

« Même si les JO sont un événement exceptionnel pour l’athlète, ce n’est pas une excuse valable pour ne pas jeûner », nous dit-on. Si les JO se passaient en France, les sportifs français n’auraient aucune raison de ne pas jeûner. Les athlètes britanniques musulmans ne sont donc pas autorisés à rater le jeûne du Ramadan en suivant cette règle, puisque les jeux Olympiques se déroulent chez eux. Par ailleurs, le sportif ne doit pas s'éterniser sur place auquel cas il n'est plus considéré comme un voyageur.
Pourtant, beaucoup de sportifs mettent en avant la difficulté à suivre les entraînements et la compétition en jeûnant et se servent d’une telle fatwa pour ne pas suivre le Ramadan.

« Le Ramadan est l’un des piliers de l’islam », met en garde le Dar al-fatwa de l’UOIF. Un pilier, d’un point de vue religieux, incomparable avec un jeu sportif.
Les frères Abdullah, deux footballeurs américains, ont privilégié la religion, en annulant leur participation aux JO et en se rendant à la place en pèlerinage à La Mecque, rapporte Le Figaro.

Effectivement, ce choix est avant tout personnel, estime l’instance de l’UOIF, qui rappelle que le Prophète Muhammad a dit : « Quiconque manque un jour du Ramadan sans une dérogation valable que Dieu agrée, il ne le rattraperait point par un jeûne continu jusqu’à son dernier jour, quand bien même il le ferait. »





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Aadil le 26/07/2012 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

as salamu aleykoum si l'on suit ce raisonnement: si demain je pars au maroc, je ne jeûne plus jusqu'à mon retour fin août.... Enfin je pensais que le voyage était le trajet effectué entre les deux endroits (ALLAH veut pour nous la facilité: ne pas jeûner durant le trajet mais aussi le bon sens: une fois que je suis sur place, il n'y a aucune contrainte pour ne pas jeûner soubhanALLAH)
ALLAH OU AALEM dans le doute vaut mieux le faire une fois sur place et avoir le coeur léger...

2.Posté par sben le 26/07/2012 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aleykoum salam,

Audela de 3 jours dans un pays vous nette plus considéré comme voyageur

3.Posté par benchalal le 26/07/2012 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salem ouarléikoum
encore une fatwa moontina!
le ramadan est un mois béni ,pour la lecture du coran et les ribada!
qu'ont ils a prouver ces "athlètes" ?
notre vie n'est elle pas régie par les heures de prières ,de jeunes,et de toutes les ribada (hajd et zakat)?
qu'est ce qui est pls important ? un jour de jeune pendant le mois de ramadan ou concourrir avec des kouffars?qu'est ce qui est plus important ? soyez sincère!!!!!

4.Posté par el hadji le 26/07/2012 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

soyons serieux le voyage se limite sur un jour wassalam

5.Posté par Gilles K le 27/07/2012 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam.

Dire que les athlètes français devraient jeûner si les JO se déroulaient en France car ils ne seraient plus voyageurs est faux. Ce serait seulement vrai pour les athlètes qui n'auraient pas besoin de quitter leur ville pour participer au JO donc les athlètes habitant à Paris ou dans sa banlieue proche. Tous les autres athlètes français devant voyager pour se rendre à Paris sur le lieu des JO seraient eux aussi considérés comme voyageurs et ainsi exemptés de jeûne, selon cet avis bien sûr.

6.Posté par Gilles K le 27/07/2012 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et la raison invoquée par le mufti malaisien justifiant la dispense de jeûne est nulle et non avenue. Accroître le renom de son pays n'est pas une finalité que Dieu a légiférée... Accroitre le renom de la oumma et de l'Islam peut-être, mais pas au détriment de la pratique d'un des piliers de l'Islam et pas par ce moyen (exhibition de la 'awrah - parties du corps qu'Allah a demandé de cacher du regard des étrangers - de nos soeurs mais aussi de nos frères dans beaucoup de sports). Mais je dois certainement être un extrêmiste, un intégriste musulman qui n'a pas su prendre le virage de la modernité, et certainement potentiellement un dangereux terroriste islamiste incitant à la haine... Allons-y gaiement !... Que Dieu nous guide à la bonne compréhension de la religion et nous permette de nous repentir de nos péchés avant qu'il ne soit trop tard (avant notre mort). Amin.
(Un ancien athlète de haut niveau ayant déjà été selectionné en équipe de France d'athlétisme - pour ceux qui diraient que je ne comprends pas la problématique des sportifs)

7.Posté par Mustapha le 27/07/2012 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam
On est voyageur 19 jours lorsqu'on arrive, donc pendant les dix-neuf jours on est pas obligé de jeûner, arrêtez les polémiques pendant le Ramadan :
Ibn ‘Abbas a dit : « L’Envoyé de Dieu resta dix-neuf jours (en voyage) et allégea la prière. Lorsque nous voyagions et que nous demeurions dix-neuf jours (en voyage), nous écourtions la prière. Si nous restions plus de temps, nous accomplissions la prière complètement. » Boukhari

8.Posté par Aadil le 27/07/2012 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Wa aleykoum salam cher frère Mustapha, je ne cherche pas la polémique loin de là mais j essaie de comprendre l'avis qui a été émis en m’appuyant sur ce que j'ai lu et entendu à la mosquée. Après chacun voit midi à sa porte tant que son coeur est apaisé.
La réponse est dans que considérons nous comme voyage: le trajet ou le trajet+le séjour sur place(plus de trois jours moins de trois jours), la question n'est pas aussi simple. Chercher à comprendre ne veut pas dire chercher à polémiquer, il n'y a aucun jugement mais juste une envie de mieux comprendre.
bonne fin de ramadan

9.Posté par Mustapha le 27/07/2012 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors sache qu'en islam, selon le hadith cité, le musulman est considéré comme voyageur pendant le trajet et pendant 19 jours sur place, sauf s'il désire y faire sa résidence principale.

10.Posté par Aadil le 28/07/2012 00:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BarakALLAH ou fik alors

11.Posté par Fatih le 29/07/2012 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme l'ont rappelé certains on est voyageurs à partir du moment on est plus de 90km (105 km pour certains) de son lieu de résidence on est considéré voyageurs pour 15 jours (19 pour certains).

donc tous les athlètes musulmans qui ne vivent pas à londres ont le droit de ne pas le faire.
quand à retourner au maroc ou autres pays de bled tout dépend.

si tu vas chez toi dans ta maison (ou de tes parents) tu n'es considéré voyageurs que pendant le trajet. le reste du temps tu es chez toi!!!

et si tu pars dans une autre ville tu es de nouveau voyageurs!!


12.Posté par Aadil le 29/07/2012 21:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BarakALLAH ou fik mon frère pour ton eclaircicement!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.
Loading







L'actu vue par Yace