Connectez-vous S'inscrire






Ramadan

Une campagne pour un Ramadan Vert lancée outre-Atlantique

Rédigé par Mérième Alaoui | Vendredi 22 Mai 2015



Une campagne pour un Ramadan Vert lancée outre-Atlantique
Le mois de Ramadan approche à grands pas. Un mois spirituel qui rime malheureusement souvent avec gaspillage. Pour y pallier, la Société islamique d'Amérique du Nord (ISNA) et son groupe de travail « Mosquée verte » ont lancé le 12 mai une campagne pour encourager les musulmans à rendre leur Ramadan plus respectueux de l'environnement. L’appel est lancé en premier lieu aux mosquées mais est ouverte à toutes les structures d'intérêt islamique.

Ces dernières sont priées de communiquer à l'ISNA leur engagement à rejoindre la campagne « Ramadan Vert » en remplissant un formulaire en ligne. Pour les encourager à sauter le pas, le président de l'ISNA, Azhar Azeez, s’est directement adressé aux imams et aux autres dirigeants de centres islamiques par lettre.

« Sensibles au mal que nous faisons à notre environnement et engagés à vivre en harmonie avec la Nature, nous, en tant que musulmans, devons chercher à mettre en œuvre des pratiques et des politiques qui sont respectueuses de l'environnement. Ainsi, pour ce Ramadan, vivons en accord avec notre rôle de "khalifa", de gardien sur Terre par un Ramadan Vert », écrit-il.

Cinq recommandations promues

Concrètement, les musulmans sont invités à intégrer cinq pratiques simples, la première d'entre elles étant de lutter contre le gaspillage. en conservant la nourriture restante de l’iftar et/ou en l'offrant aux personnes dans le besoin.

Il est aussi préconisé d’utiliser des produits biodégradables pour le repas, et d’éviter les verres et assiettes en polystyrène par exemple. A cela, il est recommandé de bien recycler les déchets comme les bouteilles d’eau en plastique qui seront utilisées en nombre cet été. Aux Etats-Unis, 1 500 bouteilles en plastiques sont utilisées par seconde, selon One Green Planet et le plastique représente 25 à 30 % des déchets.

Sur le volet de l'économie d’énergie, les mosquées sont appelées à remplacer toutes les ampoules avec de nouvelles plus écologiques. Enfin, ces quatre conseils doivent être accompagnés de prêches et de rappels sur l’impératif islamique de la protection de l’environnement.

Les mosquées qui s’engagent à suivre ces recommandations pourront recevoir de la part de l’ISNA un jeune arbre à planter sur leurs propriétés en guise de reconnaissance. Elles seront ainsi reconnues officiellement par l’ISNA comme un établissement musulman qui participe à l’effort de préservation de l'environnement. Un certificat prouvant cette participation au « Ramadan Vert » sera également délivré. Autant d’éléments d’encouragement qui doivent sensibiliser les musulmans à prendre conscience que l’écologie fait partie de l’essence même de leur religion.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu