Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Saint-Etienne-du-Rouvray : un prêtre assassiné lors d’une prise d’otage dans une église

Rédigé par Saphirnews | Mardi 26 Juillet 2016



L'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.
L'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.
En pleine messe, deux hommes ont pénétré avec des armes blanches dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, en Seine-Maritime, dans la matinée du mardi 26 juillet. Un prêtre, quatre fidèles et deux sœurs, ont été pris en otage par les deux individus. La Brigade de recherche d’intervention (BRI) est intervenue, prévenue par une sœur qui a quitté l’établissement juste au début de la prise d’otage.

Les deux assaillants ont été abattus par la BRI lorsqu’ils sont ressortis par le parvis. Jacques Hamel, le prêtre âgé de 85 ans, a été retrouvé mort égorgé tandis qu'une sœur a été gravement blessée. Elle serait « entre la vie et la mort » selon le ministère de l’Intérieur.

Le président François Hollande et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se sont rendus sur les lieux du drame dans la journée. La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’affaire. L’enquête a été confiée à la sous-direction anti terroriste (SDAT) et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). L'attaque, une première contre un lieu de culte en France, a été revendiquée par le groupe terroriste Etat islamique.

Solidaires avec les catholiques

Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen a réagi à cette tuerie depuis Cracovie, en Pologne, où se déroulent les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). « L’Eglise catholique ne peut prendre d’autres armes que la prière et la fraternité entre les hommes », a-t-il indiqué, faisant savoir qu’il sera revenu en France le soir même. « Je laisse ici des centaines de jeunes qui sont l’avenir de l’humanité, la vraie. Je leur demande de ne pas baisser les bras devant les violences et de devenir des apôtres de la civilisation de l’amour. »

Le pape François, qui « condamne de la manière la plus radicale toute forme de haine », « s'associe à la douleur et à l'horreur ». « Nous sommes particulièrement frappés parce que cette violence horrible est intervenue dans une église, un lieu sacré où s'annonce l'amour de Dieu, avec le meurtre barbare d'un prêtre et des fidèles touchés », a déclaré le Vatican.

Dans un communiqué, l'Observatoire national contre l’islamophobie « exprime sa solidarité aux catholiques de France face à ces barbares qui utilisent la violence aveugle afin de détruire la cohésion nationale en s'attaquant à un lieu de culte ». « Le but des terroristes et de Daesh est de semer la peur et la méfiance entre les communautés. Plus que jamais les responsables des différents cultes doivent se rencontrer, échanger et combattre les discours de haine. »

Lire aussi : Saint-Etienne-du-Rouvray : l'effroi des musulmans, solidaires des chrétiens






Loading











Recevez le meilleur de l'actu