Connectez-vous S'inscrire






Arts & Scènes

Rachida Brakni, trois voies féminines au cœur du conflit israélo-palestinien

Rédigé par Samia Hathroubi | Jeudi 23 Mars 2017

Trois personnages pour une seule interprète. Dans la pièce « Je crois en un seul Dieu », de Stefano Massini, Rachida Brakni incarne tour à tour une Palestinienne, une Israélienne et une Américaine, un an avant un attentat perpétré à Tel-Aviv. Un seule-en-scène brillamment interprété, qui questionne le conflit israélo-palestinien de trois points de vue féminins à la fois si loin et si proches.



Au théâtre du Rond-Point, à Paris, jusqu’au 9 avril, la pièce de théâtre « Je crois en un seul Dieu », interprétée par Rachida Brakni, sera ensuite en tournée (Castelnaudary, Nice, La Ricamarie, Amiens…). (photo © Sonia Barcet)
Au théâtre du Rond-Point, à Paris, jusqu’au 9 avril, la pièce de théâtre « Je crois en un seul Dieu », interprétée par Rachida Brakni, sera ensuite en tournée (Castelnaudary, Nice, La Ricamarie, Amiens…). (photo © Sonia Barcet)
Rachida Brakni est de retour sur les planches, celle du théâtre du Rond-Point et en tournée en France.

Et cette fois-ci, la pensionnaire de la Comédie-Française nous plonge au cœur du conflit israélo-palestinien par le biais de trois voix, trois voix de femmes, trois destins inextricablement liés tragiquement.

Dans un décor extrêmement minimaliste où évolue l’artiste pendant plus d’une heure et demie, Rachida Brakni incarne une jeune étudiante palestinienne de la bande de Gaza qui entre au sein de la branche des brigades d’Al Qassam pour devenir martyre. Et se prépare à commettre un attentat à Tel-Aviv.

Elle habite aussi une professeure d’Histoire juive d’université israélienne, archétype d’une certaine gauche sioniste partisane d’une résolution du conflit, témoin et victime d’un premier attentat.

Enfin, elle donne à voir et à entendre une Américaine de Minneapolis, membre des forces armées des Etats-Unis, cynique et qui porte un regard froid et distant sur la « folie » de ce conflit.

La pièce qui est une adaptation d’une pièce de l’auteur italien Stefano Massini se déroule durant les années 2002 et 2003 et a pour thème les attentats terroristes et la violence qui secouent la région à cette période.

La force de cette pièce réside dans le jeu absolument époustouflant de l’actrice, qui parvient à épouser les émotions, les intonations et les psychologies des trois femmes dont les paroles se répondent et offrent trois perspectives sur la violence et le terrorisme au cœur de leurs réalités.

A l’issue de la pièce, les spectateurs sortent secoués à la fois par les émotions et le caractère oppressant qu’ont pu susciter les différents moments de « Je crois en un seul Dieu » mais aussi dans leurs perspectives, aprioris et regards qu'ils avaient jusqu’à présent tant sur la situation politique de la région proche-orientale que sur cette effarante réalité qu’est le terrorisme.

« Je crois en un seul Dieu », de Stefano Massini
Mise en scène d’Arnaud Meunier
Avec Rachida Brakni
Jusqu’au 9 avril au théâtre du Rond-Point puis en tournée nationale jusqu’au 19 mai 2017.





Loading














Recevez le meilleur de l'actu