Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Lycée Averroès : accusé de diffamation, un ex-professeur relaxé

Rédigé par | Mardi 7 Février 2017



Lycée Averroès : accusé de diffamation, un ex-professeur relaxé
Le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) a relaxé, mardi 7 février, Soufiane Zitouni, accusé de diffamation par le lycée Averroès de Lille après une tribune parue en février 2015 dans Libération. Le professeur de philosophie y accusait alors l’établissement d'être « un territoire musulman » propageant « de manière sournoise et pernicieuse une conception de l’islam qui n’est autre que l’islamisme ».

Soufiane Zitouni, qui avait été condamné pour diffamation et injure non publique dans un autre procès l’opposant au lycée Averroès et après lequel un pourvoi en cassation a été formé, « n’a fait qu’exercer sa liberté d’expression et d’opinion », selon le tribunal, qui avait vu défiler, entre autres, des soutiens au professeur comme Mohamed Sifaoui mais aussi le politologue François Burgat, appelé à témoigner du côté de l'équipe dirigeante d'Averroès qui comptait Amar Lasfar en tête.

Lors du procès qui s'est tenu en février 2016, l’enseignant, qui travaille aujourd’hui dans un établissement privé catholique, déclarait avoir voulu « participer à un débat d’intérêt général », considérant l’islamisme comme « une conception de l’islam dangereuse pour la société » qui « favorise le communautarisme ». Au bout, le procureur a estimé que les propos de Soufiane Zitouni sont davantage « de l’ordre de la polémique » que de la diffamation.

Le directeur de la publication de Libération Laurent Joffrin a également été relaxé, de même que Mohamed Louizi qui avait partagé sur son blog une série de six articles concernant le lycée lillois. En outre, le lycée Averroès a été condamné à une amende de 5 000 euros pour les frais de justice.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur



Loading














Recevez le meilleur de l'actu