Connectez-vous S'inscrire






Société

Lycée Averroès : un ex-professeur condamné en appel pour diffamation

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Jeudi 26 Mai 2016



Soufiane Zitouni a été condamné en appel, jeudi 26 mai, pour diffamation à l'encontre du lycée musulman Averroès de Lille dans lequel il exerçait en tant que professeur de philosophie.
Soufiane Zitouni a été condamné en appel, jeudi 26 mai, pour diffamation à l'encontre du lycée musulman Averroès de Lille dans lequel il exerçait en tant que professeur de philosophie.
Exclu. Antisémitisme et islamisme, le lycée Averroès de Lille faisait face à de graves accusations, lancées par Soufiane Zitouni. Condamné en première instance pour diffamation en septembre 2015, l'ex-professeur de philosophie n’a pas obtenu gain de gain de cause auprès de la cour d’appel de Douai (Nord).

Le verdict est tombé jeudi 26 mai. Soufiane Zitouni a été de nouveau condamné pour diffamation et injures non publiques à l’encontre de l’établissement privé musulman, ont fait savoir les responsables du lycée auprès de Saphirnews. L’ex-professeur devra s'acquitter d'une amende symbolique et de 500 euros de frais de justice de la partie adverse.

Elèves et enseignants soulagés du verdict

« Malgré une surmédiatisation incompréhensible, la cour d’appel a rappelé qu’on ne pouvait pas en toute impunité diffamer une institution scolaire, le lycée Averroès », indique-t-on dans un court communiqué à notre adresse. « Nous attendions avec impatience cette décision pour rétablir l’honneur du lycée », nous indique, non sans grand soulagement, le directeur du lycée Hassan Oufker.

« La justice n’a fait que confirmer les différentes inspections et commission accueillies par Averroès dans cette affaire et qui n’ont rien trouvé pour appuyer les accusations », ajoute-t-il, déplorant l’accueil médiatique octroyé à Soufiane Zitouni. Depuis février 2015, « cela nous a surpris de voir des médias de grande écoute lui tendre le micro sans inviter un contradicteur lors de ses passages et sans faire allusion à sa première condamnation », dit Hassan Oufker.

Une page se tourne, mais l’affaire n’est pas terminée pour autant. Un procès a été fixé pour le 7 juin des suites d’une plainte du lycée Averroès pour diffamation publique contre Libération. Le journal avait accordé à Soufiane Zitouni une tribune par qui l’affaire avait commencé.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu