Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Lille : manifestation contre les violences faites aux femmes voilées

Rédigé par La Rédaction | Lundi 2 Décembre 2013



Face à la multiplication des agressions visant les musulmanes voilées, le Front uni des immigrations et des quartiers populaires (FUIQP) organisait un rassemblement, jeudi 28 novembre à Lille, dans le Nord. Les manifestants étaient invités à défiler dans les rues de la ville avec un voile.

100 à 200 personnes ont répondu à cet appel pour une « manifestation pour un féminisme anti-islamophobe ». « Le nombre d’agressions physiques à leur encontre (des femmes musulmanes) augmente. Les attaques islamophobes progressent et elles concernent les femmes à 80 % », constate le FUIQP. « Voilée pas voilée, solidarité », « Nous ne sommes pas dangereuses, nous sommes en danger », « Ne nous libérez pas, on s’en charge », ont scandé les protestataires, suivis par la presse locale comme La Voix du Nord qui a dépeint leur manifestation comme un appel de soutien au port du voile.

« Nous ne faisons pas du tout l’apologie du foulard. On a le droit d’avoir le choix. Nous voulons défendre celles qui ont fait le choix de le porter », explique la coordination, qui a dû faire face aux réactions « frileuses » de certaines associations comme la LICRA qu’elle a contactées avant la manifestation. Pourtant, ailleurs, la place est donnée aux femmes voilées dans les luttes féministes, note le FUIQP qui donne l'exemple de la Suède où une campagne invitait, en août dernier, chacun à porter le voile, après l'agression d'une femme voilée. « Sans porter de jugement sur le port du voile lui-même, les milieux féministes ont manifesté et mené des actions », souligne une militante, qui dénonce « une vision coloniale du féminisme » générant des « blocages ».

Lors de la manifestation lilloise contre le racisme qui a rassemblé 600 personnes et à laquelle a participé le FUIQP samedi 30 novembre, le président du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) Nord/Pas-de-Calais, Benoît Savouré, a reconnu la prégnance actuelle du « racisme envers les musulmans ».

L’agression d’une femme enceinte voilée à Thionville, le 28 novembre, témoigne une nouvelle fois, de cette islamophobie haineuse.

Lire aussi :
Islamophobie : une femme musulmane enceinte agressée en Moselle
Grande-Bretagne : la parole aux femmes victimes d’islamophobie
L’islamophobie en hausse de 11,3 % en 2013 (CFCM)
Islamophobie : les mamans voilées discriminées contre-attaquent
Suède : toutes en hijab pour dénoncer les agressions islamophobes




Loading












Recevez le meilleur de l'actu