Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les musulmans du 18e arrondissement de Paris prieront dans une caserne, plus dans la rue

Rédigé par La Rédaction | Mardi 9 Août 2011



Ils ont trouvé un accord. Responsables musulmans et politiques se sont entendus sur les prières de rues dans le 18e arrondissement de Paris. Face à la surcharge des deux moquées de la rue Myrha et de la rue Polonceau, une ancienne caserne située porte de Clignancourt servira de lieu de culte dès le 16 septembre, en attendant la construction d’une mosquée. Le bâtiment comprend deux salles de 1 200 et 800 mètres carrés, qui ont été approuvées par les deux recteurs des mosquées du 18e et par le président du CFCM, Mohammed Moussaoui.

Le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, s’est félicité de cet accord qui devrait mettre fin aux fameuses « prières de rue ». Le phénomène se répétait tous les vendredis aux abords des mosquées ; faute de place, des fidèles se retrouvaient dans la rue pour prier. Une situation qui doit désormais cesser, selon les pouvoirs publics. Une mission d’information sera mise en place à destination des fidèles pendant la durée du mois de Ramadan.


Lire aussi :
Une nouvelle mosquée à Paris envisagée
Islamophobie : les propos anti-musulmans des Le Pen toujours plus détestables
« Sortir l’islam des rues sales et encombrées »
La construction de mosquées au coeur de la bataille municipale parisienne




Loading














Recevez le meilleur de l'actu