Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le retrait des ABCD de l’égalité, une victoire pour Farida Belghoul

Rédigé par La Rédaction | Lundi 23 Juin 2014



Le ministre de l’Education nationale, Benoît Hamon, aurait plaidé auprès du Premier ministre Manuel Valls pour le retrait des ABCD de l’égalité à l'origine du débat sur la théorie du genre, selon L’Express du jeudi 19 juin. Son entourage a indiqué le lendemain qu’il fera « dans les premiers jours de juillet » des annonces sur le devenir des ABCD de l’égalité.

Au cœur d’une controverse depuis le début de l’année, les ABCD de l’égalité sont expérimentés depuis la rentrée 2013 dans 275 écoles primaires. Le programme devait être généralisé à la rentrée 2014. « Le sujet reste prioritaire, mais il a suscité un tel climat de nervosité que les écoutilles sont fermées, mieux vaut utiliser la médecine douce. Nous travaillerons sur ce sujet différemment », a déclaré Benoît Hamon à L’Express.

Toujours selon l’hebdomadaire, « l'abandon est accepté, y compris par Najat Vallaud-Belkacem », ministre des Droits des femmes, a poursuivi le ministre. Cette dernière a depuis démenti tout renoncement. « Il n'a jamais été question de renoncer, ni pour Benoît Hamon, ni pour moi », a affirmé la ministre, soulignant que l'apprentissage de l'égalité fille-garçon est dans ses « missions fondamentales ».

Rien n'est donc encore acté mais Farida Belghoul n’a pas attendu juillet pour saluer la nouvelle. « Cette première victoire en appelle d’autres », a réagi, dans un communiqué, l’initiatrice des Journée de retrait de l’école (JRE) sur le site qui leur est dédié.

La pasionaria des JRE n’en reste pas moins sur ses gardes, estimant que « la mobilisation reste nécessaire », et dénonçant une « tactique » du gouvernement. « Ce recul du pouvoir est une tactique consistant à gagner du temps : il s’agit de faire croire aux parents à une victoire définitive alors que le gouvernement entend bien poursuivre sur la même voie en procédant par des moyens plus sournois encore », déclare-t-elle. Elle entend d’ailleurs poursuivre le combat, en lançant notamment la Fédération autonome de parents engagés et courageux (FAPEC).

Lire aussi:
Les lycéens de l’Académie de Nantes invités à venir en jupe
Débattre sur la théorie du genre : impossible face à Farida Belghoul
Farida Belghoul, histoire d’une imposture
La théorie du genre et Farida Belghoul s’invitent au Salon de l’UOIF
Théorie du genre : le débat qui éclipse les problèmes majeurs de l'école
Théorie du genre : Ligne Azur au cœur des controverses
Théorie du genre : est-on conscient de la mainmise de l’extrême droite ?
Théorie du genre à l'école : l'inquiétude persiste
La théorie du genre à l'école, un débat qui mobilise en France





Loading











Recevez le meilleur de l'actu