Connectez-vous S'inscrire






Société

Théorie du genre : Ligne Azur au cœur des controverses

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 10 Février 2014

Ligne Azur est dans l’œil des opposants à la « théorie du genre ». Le site Internet a été très largement cité ces dernières semaines comme étant une plateforme au contenu qui accréditerait la thèse d’un enseignement de la théorie du genre à l’école, alimentant encore davantage les peurs. Qu’en est-il ?



Théorie du genre : Ligne Azur au cœur des controverses
Ligne Azur est dans l’œil des opposants à la « théorie du genre ». Le site Internet a été très largement cité ces dernières semaines comme étant une plateforme au contenu qui accréditerait la thèse d’un enseignement de la théorie du genre à l’école.

Mais depuis lundi 3 février, il était impossible d’accéder au site, ce qui a nourri la rumeur selon laquelle les responsables de Ligne Azur ont volontairement mis leur site hors service pour le « nettoyer » des éléments qui seraient les plus compromettants. Dernièrement, c’est le député UMP Sébastien Huyghe qui a appuyé cette thèse dans un communiqué. « Le gouvernement, pris la main dans le sac sur la théorie du genre, essaye désespérément de faire disparaître les pièces à conviction qui l'accusent », avait-il écrit.

En réponse aux critiques, Ligne Azur est sorti de son silence et a évoqué un « piratage » et des « attaques répétées ». Vendredi 7 février, le site Internet était accessible mais ne disposait, selon nos constats, que d’une « page de présentation des missions et du cadre de son dispositif demeurés inchangés depuis sa création en 1997 » ainsi que le numéro de contact « afin de garantir la continuité du service et de réaffirmer sa présence auprès de ses publics cible ».

La page d'accueil provisoire de Ligne Azur. Capture d'écran dans la journée du 7 février.
La page d'accueil provisoire de Ligne Azur. Capture d'écran dans la journée du 7 février.

Comment Ligne Azur se présente

Le responsable de Ligne Azur, Alain Miguet, avait assuré que cette page était provisoire. Le site hébergé par l'association Sida info service a effectivement été restauré dans la soirée du vendredi. Il a décidé de porter plainte contre le piratage du site mais aussi contre les multiples injures homophobes que l'association a reçu ces derniers jours.

Avant tout, qu'est-ce que Ligne Azur ? Elle se présente comme un « dispositif d’information contre l’homophobie et la prévention du suicide » chez les jeunes homosexuels. Une ligne téléphonique vient renforcer sa mission « de soutien et d’information pour toute personne qui se pose des questions sur son orientation sexuelle et/ou son identité de genre » de façon « anonyme et confidentielle ». A ce titre, il est partenaire depuis 2008 avec l’Education nationale, soit bien avant l’arrivée des socialistes au pouvoir.

Cette présentation des plus claires n’arrête pourtant pas les critiques contre le dispositif, qui continuent de se propager dans les réseaux sociaux depuis qu’Eric Zemmour a évoqué, lors d’un débat sur I>Télé le 1er février, l’existence d’un « questionnaire » de Ligne Azur qui serait destiné à des « enfants de 11 ans » et évoquant des orientations et des pratiques sexuelles de manière explicite.

Le tableau incriminé de Ligne Azur
Le tableau incriminé de Ligne Azur
Si l’existence du tableau (visible plus haut et par ce lien) n'est pas remise en cause, Alain Miguet déclare que celui-ci n'est pas un outil incitatif à l’homosexualité ou encore à des pratiques sexuelles jugées « hors normes ». En outre, il n’est pas mis en avant sur le site.

Une des cartes postales "Santé sexuelle" 2012
Une des cartes postales "Santé sexuelle" 2012
Ses explications sont peu entendues par ses détracteurs qui, pour tenter de le discréditer davantage, mettent en avant une série de cartes postales de Ligne Azur, éditées en 2012 dans le cadre de la campagne nationale « santé sexuelle ». Elles sont pour le moins osées, plus encore pour un jeune public. Un tour sur le site nous permet de voir que ces mêmes cartes ne sont pas - ou plus - présentes sur le site.

Elles ne sont toutefois pas les supports que le ministère de l'Education nationale, au nom de la lutte contre l'homophobie, enjoint, « avec la plus grande énergie », de relayer dans les établissements scolaires. La campagne de communication de Ligne Azur que le ministère soutient ces dernières années consiste en la diffusion d'affiches et de cartes mémos informant du numéro de service. Elles ont été dans les faits peu relayées.

Ligne Azur n'est pas une source pour fonder l'existence de l'enseignement de la théorie du genre à l'école. Mais les soutiens de la Journée de retrait de l'école (JRE), fixée au lundi 10 février, ne manquent pas de mettre en avant le rapport Teychenné pour appuyer leur combat. Daté de juin 2013, il préconise notamment de « valoriser des représentations positives des LGBT en assurant une meilleure visibilité de l’homosexualité et de la transsexualité à l’école ». Ces militants, fervents défenseurs du modèle familial traditionnel, n'ont rien pu faire contre l'adoption du mariage pour tous ; ils demeurent plus que jamais mobilisés pour freiner l'influence des groupes LGBT dans le milieu éducatif.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu