Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le regroupement des détenus radicalisés en prison abandonné

Rédigé par Saphirnews | Mercredi 26 Octobre 2016



Le regroupement des détenus radicalisés en prison abandonné
La lutte contre la radicalisation en prison ne passera pas par les unités spécialisées pour détenus radicalisés. Le dispositif, déployé après les attentats de 2015 dans quatre prisons du temps où Christiane Taubira était en poste au ministère de la Justice, a été abandonné, a annoncé le gouvernement mardi 25 octobre qui reconnaît par là un échec de ces « unités dédiées ».

L’agression début septembre de deux surveillants dans l’unité d’Osny, dans le Val-d’Oise, a précipité la fin de l’expérimentation qui aura duré neuf mois.

Ce regroupement des détenus dangereux avait été fortement soutenu par le gouvernement mais un rapport du Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) Adeline Hazan dénonçait en juin le principe du regroupement, un régime particulier de détention qui apporte « plus d’inconvénients que d’avantages », avec des « effets pervers ». « Alors qu’il constituait le principal objectif de l’initiative prise à Fresnes en 2014, aucune mesure de l’impact du phénomène n’y a été produite et aucune démonstration n’a été faite du caractère apaisant de ce choix sur le reste de la détention », avait-elle fait savoir.

Plutôt que d’être regroupés, le ministère de la Justice a décidé que les détenus les plus dangereux seront répartis à travers le territoire français puis placés en isolement selon le niveau de leur radicalisation une fois évaluée. Les unités dédiées seront remplacées par des « quartiers d'évaluation de la radicalisation ». Un régime spécial qui devrait concerner 300 détenus parmi les plus dangereux.

Pour les moins dangereux, 27 prisons en France mettront en place une « prise en charge spécifique » selon le ministère de la Justice, 1 336 détenus sont identifiés comme radicalisés en France.

Lire aussi :
Grande-Bretagne : un plan pour combattre la radicalisation en prison
Radicalisation en prison : les flops du rapport de la peur
Sous pression, les aumôniers musulmans des prisons réclament du changement
Radicalisation en prison : l'importance de la prévention




Loading










Recevez le meilleur de l'actu