Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le cerveau du 11-Septembre veut convertir ses juges à l'islam

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 15 Janvier 2014



Khalid Sheikh Mohammed, le cerveau des attaques terroristes du 11 septembre 2001, emprisonné depuis 2006 à la prison de Guantanamo, appelle ses juges à se convertir à l'islam, affirmant dans un manifeste rédigé en octobre 2013 que « le saint Coran nous interdit d'utiliser la force comme moyen de conversion ».

Ce Koweïtien d'origine pakistanaise de 49 ans présente sa nouvelle vision de la religion et de la vie dans sa « Déclaration aux Croisés de la commission militaire de Guantánamo », indique le Huffington Post, qui a eu accès à ce document. Des extraits ont été diffusés et traduits dans un article paru mardi 14 janvier dans la version française du site d'informations.

Celui qui est surnommé KSM justifie tout de même les attaques du World Trade Center qu’il a planifié, en expliquant que cet acte terroriste visait les Etats-Unis en représailles aux attaques et à l'oppression des musulmans dans le monde et pour sa proximité avec Israël. « Le concept d'auto-défense est décrit par toute constitution ou loi internationale comme le droit inhérent à toute personne dont la terre est occupée et dont le peuple est attaqué », explique-t-il.

Il tente dans le même temps de convaincre chaque membre de la Cour militaire, en charge de son jugement et qui ont reçu son manifeste, de se convertir à l’islam. « Il en va de mon devoir religieux de me charger de tout non-musulman, comme les membres de la Cour (le juge, les procureurs, les avocats, etc.), pour les inviter à adopter l'islam. Je réalise parfaitement que vous avez beaucoup entendu parler de l'Islam et connaissez beaucoup de choses à ce sujet. Mais je suis convaincu qu'Allah me demandera le Jour du Jugement pourquoi je n'ai pas invité ces gens à rejoindre l'islam », écrit KSM.

Le véritable bonheur réside dans l’islam, plaide-t-il. « Le bonheur ne réside pas seulement dans l'argent, dans la musique, dans la danse, ou dans le fait de vivre une soi-disant "vie libre" », argue-t-il, avant de critiquer la société occidentale détruite selon lui par « les forts taux de divorce, viol, vol, meurtre, suicide, sida, et souvent de dépression, banqueroute, avortement, drogues, homosexualité ».

L’homme, arrêté en mai 2003, a admis avoir planifié les attaques du 11 septembre 2001, qui ont coûté la vie à plus de 3 000 personnes. Son procès, toujours en cours, s’est ouvert le 5 mai 2012. Il encourt la peine de mort.

Lire aussi :
Post-11-Septembre : vers une nouvelle civilisation ?
Le 11-Septembre, 10 ans de bouleversement pour les musulmans
La mort de Ben Laden soulage les musulmans
Les musulmans américains payent toujours le 11-Septembre
L’héritage du 11-Septembre




Loading












Recevez le meilleur de l'actu