Connectez-vous S'inscrire






Société

La venue d’Eric Zemmour en Belgique provoque des remous

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mercredi 31 Décembre 2014



La venue prochaine d’Eric Zemmour à Bruxelles provoque de sacrés remous en Belgique. Invité à un débat et à la présentation de son ouvrage Le Suicide français le 6 janvier dans la capitale belge puis le 13 janvier à Liège, le polémiste suscite des réactions épidermiques qui font écho à ses récents propos sur les musulmans de France. Des appels à l’interdiction de prise de parole et même d’entrée du polémiste en Belgique ont été lancés ces derniers jours.

La Ligue des droits de l’homme (LDH) s’est dit réticente à une interdiction a priori de la prise de parole du polémiste afin de préserver le droit à la liberté d’expression, a-t-elle indiqué mardi 30 décembre. « À l’époque, on était également réticent à l’interdiction de séjour de Tareq Al-Suwaidan », le prédicateur musulman invité à la Foire musulmane de Bruxelles en novembre 2013, a déclaré Alexis Deswaef, président de la LDH à l’agence Belga.

« Le droit à la liberté d’expression est un droit fondamental même si nous comprenions qu’il existait un réel danger d’incitation à la haine », poursuit-il. Comme pour Dieudonné qui avait été interdit de spectacle, « une telle interdiction fait beaucoup de publicité à ces personnes et les place en personnes martyres. »

Une banalisation du racisme refusée

L’avis est tout autre pour l’association musulmane EmBem (Empowering Belgian Muslims). « Il est inacceptable que Bruxelles, notre capitale, siège des institutions européennes, offre une caisse de résonance à un raciste notoire donnant ainsi le sentiment d’une hiérarchisation des haines et des racismes, certains condamnables, d’autres acceptés comme des évidences », a-t-elle écrit, mardi 30 décembre, dans un communiqué dans laquelle la position du maire, Yvan Mayeur, favorable à la prise de parole de l’éditorialiste, est critiquée.

« Toute conscience éclairée a tôt fait de comprendre qu’Eric Zemmour est à l’afrophobie et l’islamophobie ce que Robert Faurisson est à l’antisémitisme », ajoute l’association, qui appelle les organisateurs des différents événements avec Zemmour « à reconsidérer l’opportunité d’inviter un xénophobe machiste sans complexe, multirécidiviste et condamné pour incitation à la haine raciale ». EmBem appelle également « les décideurs politiques à faire preuve de courage, de dignité et de cohérence en déclarant M. Zemmour persona non grata » en Belgique.

Le Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (MRAX) s’est également rangé dans cette position, appelant « à faire front contre sa venue » pour dénoncer « la banalisation et la normalisation de ses idées racistes et homophobes ». « La liberté d’expression est un principe démocratique fondamental mais elle doit être refusée à quiconque en fait une arme raciste et de destruction de la cohésion sociale. »

Mise à jour vendredi 2 janvier : Une librairie qui devait accueillir Eric Zemmour a décidé de ne plus accueillir le polémiste pour une séance de dédicace. En savoir plus.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu