Connectez-vous S'inscrire






Société

La venue d’Eric Zemmour en Belgique provoque des remous

Rédigé par | Mercredi 31 Décembre 2014



La venue prochaine d’Eric Zemmour à Bruxelles provoque de sacrés remous en Belgique. Invité à un débat et à la présentation de son ouvrage Le Suicide français le 6 janvier dans la capitale belge puis le 13 janvier à Liège, le polémiste suscite des réactions épidermiques qui font écho à ses récents propos sur les musulmans de France. Des appels à l’interdiction de prise de parole et même d’entrée du polémiste en Belgique ont été lancés ces derniers jours.

La Ligue des droits de l’homme (LDH) s’est dit réticente à une interdiction a priori de la prise de parole du polémiste afin de préserver le droit à la liberté d’expression, a-t-elle indiqué mardi 30 décembre. « À l’époque, on était également réticent à l’interdiction de séjour de Tareq Al-Suwaidan », le prédicateur musulman invité à la Foire musulmane de Bruxelles en novembre 2013, a déclaré Alexis Deswaef, président de la LDH à l’agence Belga.

« Le droit à la liberté d’expression est un droit fondamental même si nous comprenions qu’il existait un réel danger d’incitation à la haine », poursuit-il. Comme pour Dieudonné qui avait été interdit de spectacle, « une telle interdiction fait beaucoup de publicité à ces personnes et les place en personnes martyres. »

Une banalisation du racisme refusée

L’avis est tout autre pour l’association musulmane EmBem (Empowering Belgian Muslims). « Il est inacceptable que Bruxelles, notre capitale, siège des institutions européennes, offre une caisse de résonance à un raciste notoire donnant ainsi le sentiment d’une hiérarchisation des haines et des racismes, certains condamnables, d’autres acceptés comme des évidences », a-t-elle écrit, mardi 30 décembre, dans un communiqué dans laquelle la position du maire, Yvan Mayeur, favorable à la prise de parole de l’éditorialiste, est critiquée.

« Toute conscience éclairée a tôt fait de comprendre qu’Eric Zemmour est à l’afrophobie et l’islamophobie ce que Robert Faurisson est à l’antisémitisme », ajoute l’association, qui appelle les organisateurs des différents événements avec Zemmour « à reconsidérer l’opportunité d’inviter un xénophobe machiste sans complexe, multirécidiviste et condamné pour incitation à la haine raciale ». EmBem appelle également « les décideurs politiques à faire preuve de courage, de dignité et de cohérence en déclarant M. Zemmour persona non grata » en Belgique.

Le Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (MRAX) s’est également rangé dans cette position, appelant « à faire front contre sa venue » pour dénoncer « la banalisation et la normalisation de ses idées racistes et homophobes ». « La liberté d’expression est un principe démocratique fondamental mais elle doit être refusée à quiconque en fait une arme raciste et de destruction de la cohésion sociale. »

Mise à jour vendredi 2 janvier : Une librairie qui devait accueillir Eric Zemmour a décidé de ne plus accueillir le polémiste pour une séance de dédicace. En savoir plus.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Loading














Recevez le meilleur de l'actu