Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

L’Histoire du monde arabe a rendez-vous à l’IMA

Rédigé par Catherine Guenach | Mercredi 17 Mai 2017

C'est sur le thème des frontières que se consacre la 3e édition des Rendez-vous de l'Histoire du monde arabe, organisée à l'Institut du monde arabe du 18 au 21 mai.



L’Histoire du monde arabe a rendez-vous à l’IMA
Les Rendez-vous de l’Histoire du monde arabe fonctionnent telle une université populaire. Pendant quatre jours intensifs, diverses rencontres en accès libre sont au programme : débats, conférences, tables rondes, présentations d’ouvrages, projections audiovisuelles. L'occasion de voir se confronter les réflexions des plus grands spécialistes (historiens, sociologues, politologues, écrivains...) du monde arabe.

Sous le thème « Frontière(s), la 3e édition 2017 se déroule du 18 au 21 mai à l’Institut du monde arabe (IMA). « L’histoire des frontières du monde arabe est longue et complexe et ne se limite pas à la seule période des empires coloniaux britannique et français et ses conséquences sur les situations géopolitiques actuelles sont multiples », note Béatrice Giblin, professeure émérite de l’Institut français de géopolitique et membre du conseil scientifique des Rendez-Vous de l'Histoire du monde arabe.

« Cette question des frontières ne se réduit pas au territoire, loin s’en faut », relève Jean-Paul Chagnollaud, directeur de l’Institut de recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient (iReMMO), également membre du conseil scientifique. « Elle est bien plus vaste puisqu’elle renvoie également à l’imaginaire et à la culture, quelque part entre mémoire et histoire. Et dans le rapport à l’Autre, ces frontières-là, d’une autre nature – idéologique, communautaire, ethnique ou confessionnelle – sont alors souvent si dense qu’elles en deviennent presque infranchissables et sources d’âpres confrontations. » Pour débattre de ces idées (sans frontières et sans œillères), plusieurs temps forts sont à noter.

Immigration, citoyenneté et intégration

Jeudi 18 mai, l’évènement démarre sur les chapeaux de roue avec trois points de rencontre, dont un débat (de 15 h à 16 h 30) sur le thème « Immigration, citoyenneté et intégration », animé par Akram Belkaïd, journaliste au Monde diplomatique. Ce thème aborde les réactions des pays et des populations d’accueil face à la crise migratoire et sont invités à intervenir : Benjamin Stora, professeur des universités, président du musée national de l’Histoire de l’immigration ; El Mouhoub Mouhoud, professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine, et Suleiman Mourad, professeur de religion à Smith College (Etats-Unis).


L’Histoire du monde arabe a rendez-vous à l’IMA

Frontières territoriales et frontières confessionnelles

Les Crises d’Orient (Fayard, 2016) est un ouvrage du professeur au Collège de France Henry Laurens, titulaire de la chaire d’Histoire contemporaine du monde arabe. Il sera présenté le vendredi 19 mai, de 12 h à 13 h, sous la modération de Oissila Saaïdia, professeur d’Histoire contemporaine à l’Université Lyon 2.

S'ensuit le débat, de 13 h 30 à 15 h3, « Conversion et sortie de religion : un passage de frontière(s) ? », proposé par le Collège des Bernardins et l'Ecole pratique des hautes études (EPHE). Animée par Valentine Zuber, directrice d’études à l’EPHE, la table ronde traitera de la conversion religieuse et de ses conséquences en matière de droits civils et de citoyenneté dans les pays du pourtour méditerranéen. Sont conviés à débattre Mohamed Sghir Janjar, vice-directeur de la Fondation du roi Abdul-Aziz de Casablanca, Alberto Fabio Ambrosio, professeur à la Luxembourg School of Religion and Society, et Dominique Avon, professeur d’histoire contemporaine à l’Université du Maine.


Autour des différentes interprétations de l’islam

Samedi 20 mai, de 10 h à 11 h 30, la table ronde « Parole divine, langages humains » réunit Abdellah Bounfour, professeur émérite des universités ; Benoît Grévin, directeur de recherche au CNRS, et Guillaume Dye, professeur à l’Université Libre de Bruxelles. Elle sera l’occasion de réfléchir sur les essais d’adaptation/traduction du Coran dans d’autres langues, et leur réception dans différents contextes historiques. Elle est modérée par le Pr Mohammad Ali Amir-Moezzi, directeur d’études à l’EPHE et qui a dirigé l'ouvrage collectif Dictionnaire du Coran (Robert Laffont, 2007).

Dans la même journée, de 13 h 30 à 15 h, c’est sur les « Frontières de l’islam politique » que s’engagera le débat, animé par Stéphane Lacroix, professeur associé à l’Ecole des affaires internationales de Sciences Po et chercheur au CERI, avec : Robin Beaumont, doctorant en études politiques à l’EHESS, associé à l’Institut français du Proche-Orient (IFPO) ; Thomas Pierret, maître de conférences à l’Université d’Edinburgh ; Khaled Al-Hroub, professeur à Northwestern University (Qatar).

Enfin, de 15 h 30 à 17 h, la table ronde « Religion et politique, quelle frontière ? » abordera des questions d’actualité comme la laïcité en politique. La politologue Bassma Kodmani, directrice de l’Arab Reform Initiative, conseillère de l’opposition syrienne ; Anne-Clémentine Larroque, maître de conférence à Sciences Po Paris ; Jean-Luc Pouthier, enseignant à l’Institut catholique de Paris, ancien conseiller culturel à l’Ambassade de France près le Saint-Siège, et Michael Privot, directeur de l’European Network Against Racism (ENAR) à Bruxelles participeront à ce débat.


Par cet évènement, l’IMA invite le public à des réflexions qui tentent de mener vers une compréhension mutuelle entre les peuples arabes et le reste du monde. « Seule la connaissance et la compréhension du passé nous permettront, grâce à l’analyse et à la discussion de nous situer dans le présent et de préparer, pour le meilleur, le destin que les peuples arabes et les peuples européens ont inévitablement en commun », veut souligner son président Jack Lang.

Programme complet des Rendez-vous de l’Histoire du monde arabe ici




Loading














Recevez le meilleur de l'actu