Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Israël : les Africaines défilent massivement devant l’ONU

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 16 Janvier 2014



Les immigrés africains restent mobilisés en Israël pour dénoncer la politique d'immigration du gouvernement Netanyahu. Plusieurs centaines de femmes africaines accompagnées d'enfants ont battu le pavé, mercredi 15 janvier, à Tel-Aviv. Elles ont défilé devant le siège du Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) puis l'ambassade des Etats-Unis. « Nous voulons la liberté » et « Stop au racisme », pouvaient-on lire sur leurs banderoles.

Depuis plusieurs jours, les migrants africains, essentiellement originaires d’Erythrée et du Soudan, manifestent contre le gouvernement israélien, qui refuse d’examiner leur demande d’asile et a fait voter une loi en décembre 2013 permettant la détention des migrants illégaux jusqu’à un an sans jugement.

Dimanche 8 janvier, point d’orgue de la contestation, plus de 30 000 Africains s’étaient rassemblés. Leur forte mobilisation était vaine face à l’intransigeance du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a déjà prévenu que leurs manifestations ne « serviraient à rien ». Sa position reflète le rejet d'une majorité d'Israéliens hostiles à ces immigrés qui, parqués dans les quartiers défavorisés du sud de Tel-Aviv, sont régulièrement la cible de violences racistes de la part d’habitants.

Dans la soirée du mercredi 15 janvier, après la manifestation des femmes immigrés, environ 300 Israéliens sont d’ailleurs sortis dans les rues de Tel-Aviv pour réclamer le renvoi des immigrés africains chez eux, indique RFI. La contestation des migrants se heurte à un mur cimenté par le racisme anti-noir, très fort en Israël.

Lire aussi :
Israël : les manifs des Africains ne servent à rien pour Netanyahu
Racisme/Israël : 30 000 sans-papiers africains dans les rues
La Croix Rouge israélienne ne veut pas de sang d'Ethiopiens
Israël : violences racistes contre les immigrés africains
Israël reconnu coupable de crime d’apartheid en Afrique du Sud
Israël avoue avoir stérilisé de force les femmes éthiopiennes





Loading














Recevez le meilleur de l'actu