Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Israël : les manifs des Africains ne servent à rien pour Netanyahu

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 8 Janvier 2014



Plus de 10 000 sans-papiers africains se sont réunis mercredi 8 janvier devant le Parlement israélien à Jérusalem. Depuis plusieurs jours, les migrants protestent contre la politique d'immigration du gouvernement.

Leur mobilisation a démarré après le vote d’une loi, le 10 décembre, qui permet la détention des migrants illégaux jusqu’à un an sans jugement. « Plus de 10 000 manifestants se sont rassemblés (mercredi) avec l'autorisation de la police dans le calme en face de la Knesset », a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police Micky Rosenfeld. Lundi, ils avaient défilé à Tel-Aviv devant plusieurs ambassades occidentales. Dimanche, ils étaient plus de 30 000 à battre le pavé dans le centre de Tel-Aviv.

Ces migrants venus majoritairement d’Erythrée et du Soudan comptent poursuivent leur mobilisation jusqu’à ce que le gouvernement annule la loi du 10 décembre et se penche sur leur demande d’asile. Mais le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déjà prévenu que leurs manifestations ne « serviraient à rien ». Son gouvernement reste ferme dans sa volonté d’exclure les clandestins dans un pays où les Noirs sont régulièrement victimes de racisme.

En 2012, la campagne menée par les autorités israéliennes a mené à l’expulsion de 3 920 Africains sur 60 000 clandestins entrés en Israël depuis trois ans.

Lire aussi :
Racisme/Israël : 30 000 sans-papiers africains dans les rues
La Croix Rouge israélienne ne veut pas de sang d'Ethiopiens
Israël : violences racistes contre les immigrés africains
Israël reconnu coupable de crime d’apartheid en Afrique du Sud
Israël avoue avoir stérilisé de force les femmes éthiopiennes




Loading














Recevez le meilleur de l'actu