Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Interdite de sortie de territoire, une musulmane gagne son procès contre l’Etat

Rédigé par Saphirnews | Mardi 18 Octobre 2016



Interdite de sortie de territoire, une musulmane gagne son procès contre l’Etat
Le tribunal administratif de Paris a donné raison, mardi 18 octobre, à une Rémoise de 18 ans qui contestait son interdiction de sortie du territoire français prononcée par le ministère de l’Intérieur.

Suite à sa conversion à l’islam en 2014 et au changement de son comportement, la jeune avait été signalée par sa mère auprès du Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation (CNAPR) de peur qu'elle se rende « dans un théâtre d'opération de groupements terroristes ». Le 15 octobre 2015, un arrêté d’interdiction de quitter le territoire a été pris contre elle. Il avait été renouvelé le 20 mai 2016.

Pour le tribunal, sa pratique « rigoureuse » de la religion et ses liens avec les mouvances salafistes ne suffisent pas à fonder l'interdiction. La jeune convertie, qui se revendique « salafi », dit vouloir partir en Arabie Saoudite - et non en Syrie - pour s’inscrire à « l’université islamique » et pouvoir y vivre sa religion. Elle assure aussi son rejet de Daesh. Le ministère de l’Intérieur peut faire appel de cette décision du tribunal administratif devant le Conseil d’Etat. Elle peut cependant quitter la France quand elle le souhaite.

Lire aussi :
Interdite de quitter le territoire, une musulmane assigne l’Etat en justice
Déradicalisation, la méthode Dounia Bouzar expliquée (1/3)
Bernard Cazeneuve : « Les musulmans sont les premiers à vouloir contribuer à la prévention de la radicalisation »
#StopDjihadisme : une infographie sur les « signes de radicalisation » fait polémique





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu