Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Interdite de quitter le territoire, une musulmane assigne l’Etat en justice

Rédigé par Saphirnews | Lundi 19 Septembre 2016



Le Palais de Justice de Reims.
Le Palais de Justice de Reims.
Chloé, une Rémoise de 18 ans, a décidé d’attaquer l’Etat en justice pour obtenir le droit de quitter la France. Depuis octobre 2015, la jeune fille, convertie à l'islam, est sous la contrainte d’une interdiction de quitter le territoire suite à une décision du ministère de l’Intérieur. Elle a été signalée par sa mère auprès du Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation (CNAPR) en raison de ses changements de comportement. En mai dernier, l’interdiction a été renouvelée.

« Je voulais partir notamment en Arabie Saoudite, m'inscrire à l'université islamique », explique Chloé au micro d’Europe 1. « Je n'ai poignardé personne, je n'ai rien fait. (C'est) juste parce que je me revendique salafi et que je veux vivre ma religion », ajoute-t-elle. La Rémoise se dit « traquée par la police » et victime d’un acharnement : « Mon compte en banque a été fermé. Quand je sors dans la rue, je suis suivie. Concrètement, je suis emprisonnée à ciel ouvert. »

Les autorités françaises redoute que son départ en Arabie Saoudite ne soit qu’un prétexte pour rejoindre ensuite une zone de combat au Moyen-Orient. La jeune femme dit ne pas comprendre la décision de la justice pour autant. « La France ne veut pas de nous ? Très bien, laissez-moi partir alors », affirme-t-elle. Un face-à-face judiciaire contre l’Etat français est prévu en octobre prochain.

Lire aussi :
Bernard Cazeneuve : « Les musulmans sont les premiers à vouloir contribuer à la prévention de la radicalisation »
#StopDjihadisme : une infographie sur les « signes de radicalisation » fait polémique
Perquisition à Roissy : des « signaux faibles de radicalisation » relevés
Une campagne choc du gouvernement pour contrer l'extrémisme (vidéo)





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu