Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Perquisition à Roissy : des « signaux faibles de radicalisation » relevés

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 20 Novembre 2015



Perquisition à Roissy : des « signaux faibles de radicalisation » relevés
Une perquisition administrative a été menée dans les locaux d'entreprise à l'aéroport de Roissy par 70 militaires du Groupement de gendarmerie des transports aériens (GTA) Nord.

Ce sont 2010 casiers d'employés qui ont été fouillés. Etait notamment concernée l'entreprise Servair, filiale d'Air France de restauration et de logistique aéroportuaire. Air France Cargo et Fedex, située également sur le même site de Roissy, ont également fait l’objet de perquisitions administratives mercredi.

Des objets révélant un « prosélytisme avancé » et des « signaux faibles de radicalisation » ont été retrouvés, a déclaré, jeudi 19 novembre, la préfecture déléguée aux aéroports. Elle n'a pas fournit plus de précisions mais à ce stade, ce sont des exemplaires de Coran et des tapis de prière qui auraient été saisis. « Par ailleurs, de nombreux objets dérobés au sein de l'entreprise ont été découverts de manière incidente et ont été remis au responsable sûreté », a ajouté le préfet du 93. Une plainte devrait être déposée par l'entreprise.

En fonction des résultats de l'enquête, les titulaires des casiers suspects pourraient se voir retirer leur badge d'accès à la zone réservée, a précisé à l'AFP une source aéroportuaire. Depuis les attentats contre Charlie Hebdo, une « dizaine d'employés travaillant sur la plateforme se sont vus retirer leur badge parce qu'ils avaient une pratique religieuse radicale ou étaient en contact avec des radicaux ».





Loading












Recevez le meilleur de l'actu