Connectez-vous S'inscrire






Société

Iftar solidaire : le Secours Islamique France cuisine sur un parking de Saint-Denis

Rédigé par Pauline Compan | Jeudi 11 Août 2011

Sans conditions et sans discriminations. Chaque jour durant le mois du Ramadan, le restaurant solidaire du Secours Islamique France (SIF) sert gratuitement jusqu’à 320 repas d’iftar (rupture du jeûne). Une initiative qui n’est pas réservée qu'aux seuls musulmans. Ainsi, chaque soir, immigrés tunisiens, familles, personnes isolées ou en situation de précarité mais aussi des Roms se pressent sous la tente du SIF. Un restaurant convivial, installé sur un parking à la sortie du métro Saint-Denis (93).



Des fruits sont, bien sûr, au menu du repas d'iftar.
Des fruits sont, bien sûr, au menu du repas d'iftar.
Le Ramadan est avant tout un mois de solidarité. Un principe appliqué par le Secours Islamique France (SIF) depuis plusieurs années. Pour le mois sacré, il met en place un programme « spécial Ramadan », avec pour vocation de lutter contre l’exclusion des plus démunis.

Ainsi, deux restaurants solidaires se mettent en place, un à Saint-Denis (93), l’autre à Massy (91). A cela, il faut ajouter les repas d’iftar dans les foyers de travailleurs immigrés et les colis Ramadan, distribués dans les prisons françaises.

Au menu : dattes et convivialité

« Le bouche à oreille fonctionne bien, nous avons de plus en plus de bénéficiaires tous les soirs », explique Djilali Benaboura, responsable des missions sociales France au SIF. Jusqu’à 320 personnes, en une soirée, ont déjà participé au repas de rupture du jeûne offert par le SIF. Un chiffre au-dessus des prévisions de l’ONG, que le responsable explique peut-être par « une plus grande précarité ».

Ce repas est aussi l’occasion d’un moment convivial. Une jeune mère vient ici avec ses deux enfants pour « voir ses amies » et « partager un bon moment ». Et en prime, « c’est bon ! », s’enthousiasment certains bénéficiaires.

Chorba, salade, poulet avec du riz ou des légumes, fruits, gâteaux et dattes... Ici, la cuisine est assurée par le duo Amina et Malika. Ces « mamans » généreuses sont sur place dès 10 heures du matin pour cuisiner le repas du soir. Malika est une cuisinière professionnelle et elle aime mettre ses compétences aux services d’une bonne cause. « Les plats sont bons, car elle rajoute un ingrédient spécial : la barakah)i, plaisante une bénévole, i[quand c’est fait avec le cœur, la nourriture a toujours meilleur goût. »

Les bénévoles du SIF distribuent les repas.
Les bénévoles du SIF distribuent les repas.

Une logistique importante

Et pour distribuer ces plats, une trentaine de bénévoles se relaient, tous les soirs. Certains se sont inscrits au SIF spécialement pour le programme Ramadan. « Je suis disponible pendant les vacances scolaires, explique une bénévole, alors le SIF m’a appelée pour le Ramadan. » « Les conditions de vie des bénéficiaires sont difficiles, cela nous rappelle la chance que l’on a », continue cet autre bénévole.

La bonne humeur règne dans le restaurant du SIF, même s’il n’a pas échappé à quelques remous. « Au début, certains bénéficiaires musulmans ne comprenaient pas pourquoi ils devaient faire la queue avec des non-musulmans, commente Farid, l’agent de sécurité du restaurant, mais on leur explique que le lieu est ouvert à tous sans distinction. Après tout, le Secours catholique offre bien des repas aux musulmans ! »

Pendant plus d’une heure, ce lundi 7 août, de 21 heures à 22 heures, plus de 250 personnes se seront restaurées sous la tente du SIF. Certains comptent déjà parmi les habitués et c’est avec un petit sourire, café à la main, qu’ils disent au revoir à Farid et à demain !






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu