Connectez-vous S'inscrire






Monde

#IAmMuslimNYC : la mairie de New York en campagne contre l’islamophobie

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mardi 27 Septembre 2016

Avec #IAmMuslimNYC, New York se mobilise contre l'islamophobie. Une campagne inédite menée par la mairie est lancée mardi 27 septembre afin de lutter contre la haine dont sont victimes les musulmans. De nombreuses actions sont au rendez-vous.



L’initiative fera date pour les citoyens new-yorkais de confession musulmane. La ville de New York, sous la direction de Bill de Blasio, a annoncé, lundi 26 septembre, le lancement d'une vaste campagne contre l'islamophobie.

L’opération #IAmMuslimNYC se décline par la diffusion sur les réseaux sociaux d’une série de photos (plus bas) mettant en avant des hommes et des femmes diverses de confession musulmane. Elles sont accompagnés du slogan « I am Muslim. I am NYC » (« Je suis musulman-e. Je suis New York »), suivi d’un rappel ferme contre la haine et les discriminations. « Les New-Yorkais de toutes confessions méritent de vivre en sécurité et libre de toute discrimination. Il est illégal de discriminer ou de harceler une personne en raison de sa religion ou de sa conviction », lit-on.

La ville, par le biais de sa commission municipale des droits de l’Homme, a également édité un prospectus en dix points assurant la protection des droits des citoyens musulmans. Elle rappelle l’interdiction des discriminations au travail, au logement et au service public et le droit pour tout croyant de bénéficier d’accommodements raisonnables et de congés pour raisons religieuses pour leur permettre de pratiquer leur foi librement. Dans cet imprimé qui sera prochainement disponible en neuf langues - signe de reconnaissance de la diversité culturelle de la ville -, un numéro d’alerte aux victimes est communiqué.

« A New York, tout le monde mérite d’être traité avec respect. Chrétien, musulman, juif, sikh, hindou, agnostique et athée, peu importe. Nous sommes tous des New-Yorkais (…). Nous ne tolérerons pas la discrimination ou la violence de toute nature et nous ne nous reposerons pas jusqu’à ce que tous les New-Yorkais, y compris nos frères et sœurs musulmans, soient traités avec la dignité qu’ils méritent », a déclaré le démocrate Bill de Blasio.

Le maire de New York Bill de Blasio.
Le maire de New York Bill de Blasio.

L'éducation au centre de la campagne

Dans le cadre de cette campagne, un séminaire sobrement baptisé « Comprendre l’islam » et ouvert aux employés municipaux ainsi qu’aux salariés du secteur public comme privé va voir le jour dans le Centre islamique de l’Université de New York en octobre.

Aux côtés des dignitaires musulmans, Bill de Blasio a aussi prévu d’organiser une conférence internationale conjointe avec le maire de Londres Sadiq Khan visant à discuter des moyens que peuvent se donner les villes pour combattre l’islamophobie et toutes les formes de haine. Enfin, une nouvelle campagne de promotion de la diversité religieuse, cette-fois à travers les médias locaux, est programmée à la fin du printemps 2017.

Cette annonce intervient dix jours après l’explosion d’une bombe à Manhattan, qui a blessé 29 personnes. Bien que les motivations du suspect, arrêté le 19 septembre, restent encore floues, cet attentat comme tant d’autres drames qui le précèdent nourrissent l’islamophobie à travers le pays, fléau auquel des hommes politiques contribuent fortement, en particulier dans le camp des républicains.

Bill de Blasio, fervent soutien d’Hillary Clinton, entend inverser la tendance dans la ville qu’il dirige. Plusieurs crimes de haine y sont régulièrement recensés. Le 15 août, un imam et son assistant ont été assassinés. Plus récemment, le 10 septembre, un homme a tenté de brûler vive une musulmane voilée. Autant dire que la campagne, saluée par les communautés musulmanes et les activistes militant pour l'égalité, est une initiative forte des plus bienvenues.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu