Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Fillon contre tous : « Personne ne peut m’empêcher d’être candidat »

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 6 Mars 2017



Fillon contre tous : « Personne ne peut m’empêcher d’être candidat »
L’impopularité ne fait pas peur à François Fillon, galvanisé par les milliers de personnes qui ont fait le déplacement au Trocadéro, en plein Paris, dimanche 5 mars, pour soutenir envers et contre tout le candidat encore désigné de la droite (et du centre).

Face à la foule, constituée de 40 à 50 000 personnes, et non 200 000 personnes comme annoncé par les partisans de François Fillon, ce dernier a réaffirmé qu'il n’était pas prêt à renoncer à sa candidature malgré les défections de plus de 300 élus et cadres des Républicains selon le dernier compteur de Libération, doublées d’une suspension de participation à la campagne décidée par l’UDI vendredi 3 mars.

Tentant de détourner l’attention sur son cas dans un discours ancré toujours plus à droite, il a évoqué le totalitarisme « islamique » : « Ce qui se passe actuellement donnerait presque à croire que nous sommes dans une comédie si durant ces cinq années ne s’était pas présenté un terrible danger auquel la France n'a jamais été confronté ces dernières décennies, je veux parler du totalitarisme islamique. (...) Nous sommes en état d'urgence, mais à en écouter certain, il est urgent de ne pas en faire état. (...) Parce que la France ne peut pas servir de sanctuaire à l’islamo-fascisme ».

« Personne ne peut aujourd’hui m’empêcher d’être candidat », a-t-il lancé. Personne… sauf Alain Juppé ? Ce dernier, qui a perdu la primaire de la droite en novembre 2016, entend faire une déclaration ce lundi 6 mars à 10h30.*

Mise à jour : Il a refusé d'être le plan B face à François Fillon. Pour en savoir plus.






Loading











Recevez le meilleur de l'actu