Connectez-vous S'inscrire






Arts & Scènes

F(l)ammes : parole aux premières concernées

Rédigé par | Jeudi 24 Novembre 2016



F(l)ammes : parole aux premières concernées
En 2013, Ahmed Madani nous avait littéralement subjugués avec Illumination(s), superbe pièce mêlant chants, saynètes, humour et vidéos et mettant en scène neuf jeunes hommes du Val-Fourré de la ville de Mantes-la-Jolie.

En 2014, il nous emmenait dans les méandres de la mémoire de la guerre d'Algérie, dans une pièce sensible et tendre Je marche dans la nuit par un chemin mauvais

En 2016, il revient avec F(l)ammes, dont l’écriture repose sur le vécu et les paroles mêmes de dix jeunes femmes, qu’il choisit de faire monter sur scène. Cette pièce, interprétée par des non-professionnelles venant des quartiers populaires. s’inscrit ainsi comme le deuxième volet d’un projet artistique intitulé « Face à leur destin », mené par Ahmed Madani depuis 2012, dont il est prévu que le troisième volet sera mixte.

Le dramaturge dresse un constat bien connu des premières concernées : « Les stéréotypes à l’encontre des jeunes filles, particulièrement si elles sont d’origine maghrébine, sont souvent positifs. Victimes emblématiques de la violence patriarcale, elles seraient moins problématiques que les garçons, auraient moins de difficultés à trouver leur place au sein de la République, seraient plus scolaires et sont souvent perçues comme des agents de l’intégration. Parallèlement à ces images condescendantes, une autre plus menaçante : celle de la “Française voilée” représentant un danger pour les valeurs de la République. »

Or le combat de ces jeunes femmes ne peut être dissocié « des combats que mènent toutes les autres femmes en France, tant il est clair que les formes de violences contre les femmes observées dans les cités représentent une forme exacerbée des rapports de domination entre les deux sexes à l’œuvre dans la société française », explique le metteur en scène dans sa note d’intention. « On ne peut faire abstraction du fait qu’elles appartiennent à une minorité qui partage une Histoire commune houleuse et douloureuse, mais aussi enchevêtrée et co-construite avec la France », souligne-t-il.

Alors on court pour découvrir la pièce de théâtre F(l)ammes car l’on est assuré que l’on ne sera pas déçu. Pour traiter de la question des femmes, de leurs identités multiples et de leurs légitimes aspirations à prendre elles-mêmes en main leur destinée, l’on fait confiance à Ahmed Madani pour déjouer les discours populistes, paternalistes et ethnocentrés et faire émerger la parole de ces femmes, à la fois complexe, décomplexée et assumée.


F(l)ammes
Textes et mise en scène : Ahmed Madani
Avec Anissa Aou, Ludivine Bah, Chirine Boussaha, Laurène Dulymbois, Dana Fiaque, Yasmina Ghemzi, Maurine Ilahiri, Anissa Kaki, Haby N’Diaye, Inès Zahoré.
Du 16 novembre au 4 décembre à la Maison des métallos (Paris 11e), puis tournée nationale.







Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu