Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Euro 2012 : la Croatie épinglée pour le racisme de ses supporteurs

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 20 Juin 2012



Le championnat d’Europe des nations continuera sans la Croatie. Leur équipe a été éliminée par l’Espagne lundi 18 juin. Dès le lendemain, l’UEFA a sanctionné la Fédération croate de football d’une amende de 80 000 euros pour le comportement des supporters croates qui, pendant le match contre l’Italie le 14 juin à Poznan (Pologne), ont adressé des insultes racistes à Mario Balotelli, un joueur italien d’origine ghanéenne.

« La Fédération croate de football (HNS) écope d’une amende de 80 000 euros pour l’allumage et le jet de fumigènes et pour le mauvais comportement de ses supporters (chants et symboles racistes) lors du match du groupe C de l’Euro 2012 contre l’Italie », rapporte un communiqué de l’UEFA. La Croatie a toujours la possibilité de faire appel, précise-t-on.

« C’est évidemment une amende drastique pour nous. Malheureusement, le comportement d’un petit groupe de personnes a grandement terni notre réputation et se traduit par un important dommage financier », a commenté Zorislav Srebric, le secrétaire général de la HNS. « Il est difficile de composer avec ces individus et nous avons besoin de mesures préventives plus fermes ainsi que de l’aide de nos supporters pour les isoler », a-t-il ajouté.

Entre 300 et 500 supporters croates auraient proféré des insultes racistes à Mario Balotelli, a estimé le réseau FARE (Football contre le racisme en Europe). « Je pense que 80 000 euros est une amende importante mais nous comprenons l’inquiétude publique quand on compare cela avec l’amende infligée à Nicklas Bendtner », l’attaquant danois qui a écopé d'une amende de 100 000 euros pour avoir dévoilé le logo d’une société de paris sportifs lors de la célébration d’un but, a réagit FARE. Fait curieux puisque le racisme des supporters a été moins sanctionné que l'acte publicitaire du Danois.

La Croatie n’en est pas à sa première amende pour comportements racistes de ses supporteurs. Lors de l’Euro 2008, elle avait déjà écopé d’une amende de 20 000 francs suisses (16 650 euros) après le déploiement d’une banderole raciste lors d’un match contre la Turquie.

« Je ne suis pas content pour la Croatie (...). C’est une équipe qui joue bien, mais quand tu as une centaine de ‘connards’ dans le public, ce n’est pas possible ». « Si c’était venu d’un autre pays, où on ne s’attendait pas à de tels comportements, si nous n’avions pas été préparés à ça... Mais là, ils (les autorités croates) savaient», a rappelé, excédé, Michel Platini, le président de l’UEFA.

Quelques jours avant l’ouverture de l’Euro 2012, un documentaire de la BBC pointait du doigt la présence importante du racisme dans les tribunes de Pologne et d’Ukraine, où se déroulent la compétition.

Lire aussi :
Football : le racisme guette l’Euro 2012 (vidéo)
Football : l’Inter Milan condamné pour injures racistes contre Sulley Muntari
Football : Liverpool secoué par des affaires de racisme
Racisme : moins d'Arabes et de Noirs au football ?




Loading












Recevez le meilleur de l'actu