Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Etats-Unis : traité de terroriste par ses collègues, il porte plainte contre l’Etat

Rédigé par La Rédaction | Mardi 6 Janvier 2015



Un gardien de prison qui dit avoir été harcelé sans relâche par ses collègues parce qu’il est noir et musulman a porté plainte la semaine dernière contre l’Etat de Californie et des responsables du système carcéral, apprend-t-on lundi 5 janvier de l’antenne de Californie du Nord du Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), en charge de l'affaire.

Né au Soudan, Elsiddig Elhindi travaille pour le Département de correction et de réhabilitation de Californie (CDCR), qui gère les prisons de l’Etat depuis 2002. D’après les documents déposés à la cour, ce dernier aurait fait l’objet de railleries et de commentaires moqueurs basés sur sa « race » et sa religion dans la prison d’Etat de Sacramento où il travaille.

Elsiddig Elhindi a d’abord tenté de régler l’affaire en interne, en la portant devant la Commission de l'égalité des chances devant l'emploi des Etats-Unis, mais les railleries n’ont fait qu’empirer par la suite.

Même si les plaisanteries sont courantes dans la plupart des environnements de travail, « les employeurs doivent protéger les employés qui deviennent victimes de harcèlement grave et généralisé de leur collègues », explique Brice Hamack du CAIR, qui a déposé plainte au nom d’Elsiddig Elhindi. « Lorsque l’Etat de Californie et la CDCR échouent à protéger M. Elhindi de harcèlement fondé sur sa religion, sa race et son origine nationale, ainsi que contre des représailles pour avoir cherché protection contre un tel harcèlement, ils ont violé ses droits civiques », a-t-il poursuivi.

Dans sa plainte, Elsiddig Elhindi assure que ses collègues suggéraient en permanence qu’il était un terroriste en raison de sa religion, qu’ils se moquaient de l’islam et de ses enseignements, et qu’ils lui lançaient des propos racistes en sa présence.

Le CDCR a pour l’heure refusé de commenter l’affaire. « Cependant, je peux vous dire que la CDCR est une organisation extrêmement diverse et que nous attendons que chaque employé soit traité avec respect et équité », a affirmé Dana Simas, une porte-parole de l’organisme.

Lire aussi :
Etats-Unis : les musulmans perdent un de leurs leaders
Etats-Unis : un joueur de football musulman sanctionné pour avoir prié
Etats-Unis : inculpé de terrorisme pour avoir menacé de décapiter une femme
Etats-Unis : les Américains favorables au profilage des musulmans et des Arabes
Des musulmans incités à commettre des attentats par le FBI




Loading












Recevez le meilleur de l'actu