Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Egypte : 144 femmes nommées prédicatrices dans les mosquées

Rédigé par | Jeudi 16 Février 2017



L'université Al-Azhar au Caire (Egypte).
L'université Al-Azhar au Caire (Egypte).
Le ministère égyptien des Affaires religieuses souhaite contrecarrer les discours ultraconservateurs, voire extrémistes diffusés à travers les radios et les télévisions par des prédicatrices non officielles. C’est pourquoi l’université Al-Azhar, éminente institution islamique du pays, a nommé 144 femmes pour prêcher dans les mosquées les plus importantes du pays et enseigner l’islam auprès des femmes dès le mois de mars. Une première dans ce pays.

Cette mesure a pour but de renouveler les discours religieux et d'enseigner des notions de jurisprudence islamique afin de corriger les idées fausses concernant l'islam et les femmes, selon le quotidien égyptien Asharq al-Awsat. Davantage de femmes seront nommées à l'avenir, a promis le ministère égyptien des Affaires religieuses.

Les autorités estiment que les femmes font partie des publics sensibles aux discours les plus extrémistes. En Egypte, prêcher dans une mosquée sans l’accord du ministère peut mener à une condamnation d’un an de prison et une amende de 7 000 dollars.

Lire aussi:
Al-Azhar appelle à une réforme de l’enseignement religieux de l'islam
Ce que pense le grand imam d’Al-Azhar du pape François
Le grand imam d’Al Azhar à la rencontre du pape François au Vatican
La rencontre du FN avec l'imam d'Al Azhar, vue par Marine le Pen




Loading














Recevez le meilleur de l'actu