Connectez-vous S'inscrire






Société

Discriminations : « L’ille de la diversité » invite les Lillois à emprunter des livres vivants

Rédigé par Samba Doucouré | Vendredi 1 Avril 2016

Un livre vivant, vous connaissez ? Une idée matérialisée à Lille à travers une bibliothèque humaine dans l'objectif de battre en brèche les préjugés et les discriminations.



Une association étudiante lilloise propose de discuter avec un livre en chair et en os afin de casser les stéréotypes.
Une association étudiante lilloise propose de discuter avec un livre en chair et en os afin de casser les stéréotypes.
Tout est parti de l’idée de quatre étudiantes de l’Université de Lille 1 désireuses de monter un projet d’éducation populaire et de lutte contre les discriminations. À partir de la structure L'ille de la diversité, elle décident de reproduire une bibliothèque vivante, nous raconte Hallouma Oukaid, en master de management de l'innovation et une des responsables du projet. Comme dans une bibliothèque classique, les lecteurs ont accès à un catalogue de livres et peuvent l’emprunter pour une durée limitée, à la différence que ce sont des individus, souvent soumises à des préjugés, qui font office d’ouvrages. Une fois que le l'auditeur a pris son livre vivant, il s’assoit à une table avec lui et celui-ci lui raconte son histoire.

Ce concept est né au Danemark de l’association Stop the Violence dans l’idée de déconstruire les préjugés à travers le dialogue. Créé en 1993, le slogan de La Librairie humaine (Menneskebiblioteket en danois) est « Ne jugez jamais un livre à sa couverture ». L’opération a été exportée dans les pays anglo-saxons mais aussi en France, cette fois à Lille où est organisée, samedi 2 avril, la deuxième bibliothèque vivante.

La Bibliothèque vivante a été expérimentée avec succès en janvier 2016 au sein de l'Université de Lille 3.
La Bibliothèque vivante a été expérimentée avec succès en janvier 2016 au sein de l'Université de Lille 3.
« Une famille: pas seulement un papa et une maman », « Personne n'est à l'abri », « Levez le voile », « On est tous un peu roms'antiques », « La valeur n'attend pas le nombre de centimètres », « Les erreurs forment la jeunesse ». De ces six livres disponibles, L’ille de la diversité a sélectionné six personnes dont les histoires font écho aux thèmes relatifs aux discriminations tels que l’homoparentalité, le port du voile, la question des Roms ou le handicap. La bibliothèque vivante « permet aux personnes de se rencontrer et de parler librement. Les "livres" sont prêts à répondre aux questions et à parler de leur vie et de leurs histoires personnelles », explique l’association.

L’événement, qui se déroulera dans la Bibliothèque Jean Levy dans le centre-ville de Lille, cible un public familial. Le contenu des échanges fera l’objet d’un « World café » le 30 avril, une rencontre pour débattre des discriminations. Hallouma Oukaid, qui est aussi membre du Conseil lillois de la jeunesse, espère bien pouvoir en faire une restitution auprès des élus de la municipalité.

Lire aussi :
Téléphone Arabe : l’humour pour combattre les images racistes
Au Printemps de la mémoire, l’histoire des migrants célébrée
« CoeXist » : combattre les extrêmes avec le graffiti
Décoloniser les arts : les directeurs de théâtre interpellés sur les discriminations
Frontières, la nouvelle expo du musée de l’Histoire de l’immigration




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu